Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réflexion, larmes et Possesion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Réflexion, larmes et Possesion   Sam 12 Avr - 17:15





Il était trés tôt trop tôt pour être dehors d'ailleurs... Il était aux environs de 4h du matin ,Karine se trouvait dans le parc complétement frigorifiée et perdue... Elle n'arrivait pas à mettre ses pensés en ordre et surtout a fermer l'oeil ayant peur de se retrouver a l'autre bout de Londres à son réveil... D'ailleurs elle ne savait toujours pas comment elle avait attérit a Londres il y a un moi elle s'endormait a Paris dans son appartement et trois jours plus tard elle c'était réveillé dans un appartement... A Londres... Elle avait cru devenir folle et le croyait encore... Elle n'avait pas d'argent et pourtant l'appartement était payé et lui appartenait elle avait toujours de la nouriture dans le frigot et dés qu'elle se réveillé elle retrouvée une somme d'argent important cachée... Comment ? Elle ne se souvenait de presque aucune journée entiérement toujours des trous noirs de plusieurs heures ou jours... Comment étais-ce possible ? Elle ne voyait qu'une explication elle était folle... Ou avait un dédoublement de la personnalité... Elle n'en fermait plus l'oeil ,ses yeux était ravagées par la fatigue...

Elle était alors venu dans le park pour réfléchir mais impossible de réfléchir ,elle avait les pensées comme brouillées... Elle éclata alors en sanglots seule dans le froid de la nuit... Elle s'était recroquevillée les mains et bras autours des jambes sur un banc... Ses yeux noisettes était humides et la lune qui venait de faire son apparition de derriére des nuages les faisaient cintillés... Elle vit alors devant elle éclairée par la lune une fleure ,une magnifique fleure sauvage bleue... Elle la fixa lui faisant oubliée ses pensées... Elle se leva essuya ses larmes et la ceuillit... Alors qu'elle la sentait elle fut prise d'une migraine pas possible signe avant coureur de choses horrible pour elle... Car chacun de ses trous noirs se situer aprés une migraine ou un sommeil... Elle cria alors sous l'intensité de la douleur lutant... Son crie déchira le silence pesant qui reigné dans le parc... Elle s'effondra au sol...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion, larmes et Possesion   Dim 13 Avr - 20:52

Il était environ 2 heures du matin. Dehors, il faisait toujours aussi sombre et les réverbères qui longeaient la rue étaient encore en marche, illuminant faiblement le trottoir. La nuit était encore jeune... ou devait-il dire, la nuit se faisait vieille lentement ? Ou encore... le matin s'éveillait paresseusement ? Et ques ce que ça pouvait bien lui foutre de dire l'une ou l'autre des versions ? Bah rien. Il se demandait, c'est tout. Aucune réelle importante à vraie dire. Il était sortit de son coma hier matin, 7h38 exactement. Pourquoi cette heure là ? C'était con quand même, non ? Il s'était éveillé un matin. Lui qui déteste le matin...


Mérick se tenait debout devant la fenêtre du salon, observant à l'extérieur l'astre qui luisait dans le ciel obscure, se posant plein de questions stupides qui n'avaient franchement pas de but précis, excepter l'énerver pour rien. Oui parce que, la plupart des questions qu'il se posait n'avaient aucune réponse au bout du compte.


Pourquoi sa femme était morte ? Aucune réponse
Pourquoi es ce que ,lui ,était encore en vie ? Aucune réponse
Ques ce qui l'avait fait sortir de son coma ? Aucune réponse

Pourquoi es ce qu'il se sentait bizarre ? Aucune... ah non... il y avait peut-être une réponse pour celle-là. Réponse : Il avait un peu trop bu cette nuit donc, il se sentait un peu lourd et nauséeux. Il aurait sans doute une migraine infernale d'ici quelques heures...


Pourquoi es ce qu'il ne dormait pas ? Aucune rep... non... il avait encore une réponse pour celle-là aussi. Réponse : Parce qu'il avait cru entendre quelqu'un lui parler et s'était réveillé en sursaut. Mouais... déplaisant ça... une voix de mec, tout près de son oreille. Il ne se r'appellait plus ques ce qu'il lui avait dit exactement. Un truc du style " Il faut que tu m'aides à trouver quelque chose ou quelqu'un ". M'enfin, il était à moitié endormis et ivre donc, il avait imaginé cette voix quoi...il devrait peut-être arrêter le wisky ? Une idée qui mérite mûres réflexions...

Alors qu'il continuait d'observer à l'exterieur, la mine piteuse, le gros berger allemand de sa femme vint s'assoir à ses pieds et se mit à japper après lui.

« Quoi encore ? Je viens de mettre de la bouffe dans ton bol ! T'avais qu'à pas t'empiffrer ! Penses un peu aux pauvres Éthiopiens qui bouffent des rats parce qu'ils n'ont rien d'autres à bouffer ! Hein ! Tu ferais pitié mon vieux, dans les pays du tiers monde, c'est moi qui te le dis ! Et ne me regarde pas comme ça ! T'en aura pas d'autre ! »

Le chien émit un espèce de grognement tout en penchant sa tête poilue de côté, voulant dire : Aller, quoi, tu vois pas que je suis minion juste pour que tu m'en donne d'autre ?
Tssssss... chien idiot...

« Ca marche pas avec moi ton truc de chien sentimental...pas de chance pour toi, Emy ne reviendra pas. Y'aura des nouvelles règles et... »

Étrangement, le chien se mit à Japper et à grogner, appuyant ses grosses pattes contre la fenêtre, fixant à l'extérieur à son tour. Il ne lui faisait plus du tout attention, son regard bestial rivé sur quelque chose au loin.

« Quoi ? Ques ce qu'il y a ? T'arrêtes de gueuler comme ça ! Merde... »

Rien à faire, le chien continuait de grogner et de japper comme un enragé. Raaaaaaah !

« Bon, tu veux aller dehors ? Ok ! Ca va ! On va aller se geler les couilles tous les deux ! Comme ça au moins, tu arrêteras de grogner comme un idiot de chien... de chien idiot ! »

Tout en grognant une pelletée de jurons, Mérick enfila rapidement sa veste de laine noire. Bah, pas besoin de mettre son manteau, il allait seulement faire un tour du bloc et revenir, juste le temps que ce crétin de chien arrête de se plaindre !

Prêt à partir, il ouvrit la porte. Erreur monumentale. Sans attendre qu'il lui mette la laisse, le chien se sauve, se mettant à courir droit devant lui, sautant par-dessus la lisière d'arbustes qui longeait le parc, juste en face.

« Cézar ! Espèce de... REVIENS ICI TOUT DE SUITE !!! »

Bah non, il ne revient pas, évidemment ! Il continu de courir... Il allait dont falloir qu'il court après lui ! Bordel de...

Il referme donc rapidement la porte et se met à courir en grandes enjambées, manquant près de planter face première dans le gazon ! RAAAAAAAH !!! Il se redresse juste au bon moment. Il saute par-dessus la rangée d'arbustes et court, foulant le gazon humide, alors que le chien venait juste de s'immobiliser devant une masse imprécise inerte sur le sol.

Mérick cesse de courir tout en reprenant son souffle Il plisse les yeux afin de perçer l'obscurité. C'était quoi ça encore ? C'était quelqu'un ?!
Il se figea un moment, incertain, alors que son idiot de chien grognait après le corps inerte, retroussant ses babines et montrant ses crocs.

Il fini par avançer et s'arrêta à côté de la masse... qui se trouvait à être une jeune femme.

« Merde... tu crois qu'elle est morte ? Mais arrête Cézar !!! Arrête de lui grogner après espèce de con ! Tu vois pas que c'est pas le moment ! », siffla-t-il à son chien en le poussant de sa jambe pour qu'il dégage.

Il reste un moment perplexe, ne sachant pas trop quoi faire. Bah il fallait faire quoi hein ?! Vérifier si elle était morte... merde,merde,merde... il s'accroupit à côté du corps et pose délicatement deux doigts dans le cou de la jeune femme afin de vérifier si elle avant un poul...il retient son souffle alors que la bête se tient prête à attaquée, toujours les babines retroussées. Mais ques ce qu'il avait celui-là, bordel ?!

Un poul ! Elle était en vie ! Il sourit de soulagement et émet un petit rire nerveux.
Bon... maintenant quoi ?

« Hey...ma jolie... ouvres les yeux... c'est pas un endroit pour dormir...»

Il se gratta la tête un moment, inconfortable à l'idée de la toucher. Mais bon...il approcha doucement sa main et se mit à lui caresser doucement la joue du bout des doigts.

« La terre appelle l'inconnue qui git sur le gazon...est-elle présente à l'appel ? »

Bon, il essayait de se détendre en disant des conneries...





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion, larmes et Possesion   Mar 15 Avr - 2:07

Karine était allongée dans l'obscurité formant une masse sombe inerte sur l'herbe du parc... Elle avait toujours la fleur serrait dans sa main... Elle l'avait serrée telement fort sous la douleur qu'un liquide recouvréé sa main glacial... Un chien était arrivé prés de son corps inerte mais vivant grognant montrant les crocs ,peu de temps aprés une voix d'homme c'était élevé ,elle ne discernée aucune paroles ,son corps ne lui appartenait plus ou plûtot était sur le point de ne plus lui appartenir ,elle eut juste le temps de sentir deux doigts sur son coup enfin pas vraiment... Les deux doigts posés sur son coup ,froid lui avait donner la sensation d'une légére brise ,puis tout se brouilla les sons ,cette légére brise qu'elle sentait effleurer sa peau puis plus rien... Le noir total... Complet... Ce n'était plus elle...

Les quelques lampadaires aux faibles lumiéres éclairant le parc se mirent a s'entrecouper ,s'éteindre, s'allumer ,provoquer un bruit de grésillement alors qu'on s'adresser a elle et qu'on lui grogner dessus... Le corps bougea alors un doigt dans l'obscurité puis deux ,puis trois ,puis quatre et pour finir la main... On lui parlait toujours ,des doigts lui effleuraient les joues doucement... Elle ouvrit un oeil... Puis un autre... Fixant l'inconnue d'un regard étrange... La masse se leva alors de l'herbe tendis que le disfonctionement de l'éclairage du parc était de plus en plus important... La jeune femme était silencieuse ,ses yeux n'avait pas sourcillés, elle fixait l'inconnue et son chien... Cette saleté de chien qui enchainé aboiment sur grognement... Montrait les crocs... L'esprit présent dans ce corps commençait à s'énerver... Ce chien n'arrêter pas... Menaçant et grognant mais si il avait été capable de pensé il ne serait jamais venue ici... Par instinct de survit... Les yeux de la jeune femme fixérent alors le cabot dans le fond de ses yeux... Il avait alors céssé ses grognement , il avait même couiné avant de se réfurgier dérriére son maître tête basse... La jeune femme laissa paraître alors un léger demi-sourir indéchifrable sur ses lévres roses... Elle se leva alors complétement et fixa le jeune homme un long moment avant de répondre d'une voix trés sûre d'elle, voir arrogante aprés qu'un lourd silence se soit instalé...


"L'inconnue n'a jamais était absente à l'appel ! Et d'ailleurs l'inconnue posséde un nom"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion, larmes et Possesion   Ven 23 Mai - 20:33

Eh oui, elle est bien vivante la ptite ! Pas morte ! Non parce que, en ce moment, c'était la mode de mourir. Oui oui ! Une nouvelle tendance super in... mouais...bon okay, il était franchement déprimé en ce moment et surtout, il était pas trop d'humeur à être cordial. Puis y'avait ce con de chien qui faisait chier depuis le début de la nuit ! Y'avait de quoi perdre patience, non ?

Elle se mit à bouger un peu et c'est à ce moment qu'il décida de se relever debout. Elle allait bien, elle respirait, good ! Maintenant il pouvait foutre-le-camp et retourner bouder chez lui, seul comme un ermite ! Il la fixa sans rien dire, jetant un bref coup d'oeil au cadran de sa montre, puis posa encore ses yeux sur elle, qui venait tout juste d'ouvrir les yeux. Regard étrange... mais bon...lui aussi il avait l'air bizarre alors il n'allait pas commencer à la juger, quand même. Elle était peut-etre cinglée mais c'était pas de sa faute quoi !

Alors qu'elle se leva lentement, il porta ses prunelles sur les lampadaires qui ne cessaient de clignoter et de grésiller... bah... problemes techniques avec la centrale électrique...le mec devait dormir sur les commandes et chaque fois qu'il tournait sa tête ca fermait le truc... et ensuite l'ouvrait... fermer... ouvert... il devait être sacrement étourdie le pauvre ! Il fit un petit rictus en imaginant la scene mais l'effaca subitement alors que la jeune femme se mit à fixer le chien et que celui-ci, comme un con trouillard, alla se poster derriere lui en couinant.

- Mais ques ce que t'as encore ?

Comme si le cabot allait lui dire... mouais...

"L'inconnue n'a jamais était absente à l'appel ! Et d'ailleurs l'inconnue posséde un nom"

Il ne dit rien, ne faisant qu'hausser un sourcil. Bon, elle avait du caractere et elle n'avait sans doute pas bu son café ce matin... il fini par hausser les épaules...

- Aaaaah... moi aussi j'ai un nom...il est moche mais on s'y fait à la longue... hum...

Mauvaise reponse ?
Mais il s'en fichait un peu de savoir son nom lui ! Il avait seulement envie d'aller se coucher ! Il crispa un peu son visage puis se forca à sourire.

- Bon... alors... c'est quoi votre nom ? Vous semblez vouloir me le dire alors soulagez-vous de ce fardeau... que je puisse aller gagner mon lit... un jour... pas trop tard... vous devriez faire la meme chose aussi, soit dit en passant...

Puis quoi ? Elle ne voulait tout de meme pas engager la discution a 2 heures du mat ?! En plus elle le regardait bizarrement... il avait un truc dans le visage ? Il devrait peut-etre se raser...moui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion, larmes et Possesion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion, larmes et Possesion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» réflexion sur la musique haitienne
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: ARCHIVES :: Archive Ancienne Version :: Saison 2-
Sauter vers: