Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un après-midi de sortie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbigail Bloodywing



Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 24
Date d'inscription : 06/02/2010

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Chasseurs
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Un après-midi de sortie   Mar 9 Fév - 16:39




L'orphelinat permettait aux petits, chaque week-end, de sortir un peu, pour oublier le fait qu'ils étaient enfermés dans une horrible bâtisse en attendant qu'on veuille bien d'eux. Oh bien sûr, ils formulaient ça autrement : pour le bien-être de leurs pensionnaires. Il est vrai qu'il était agréable pour les petits de pouvoir se dégourdir les jambes dans le parc ou à la plage. Cette semaine, justement, c'était un après-midi à la plage qui avait été prévu. Alors que les surveillants installaient nappes de pique-nique et serviettes de plage sur le sable chaud, les enfants criaient et jouaient, se lançant des ballons, courant, piaillant joyeusement. Ils étaient heureux, ils pouvaient s'amuser et oublier un temps la misère qui était la leur.
A l'écart, Abbigail, en maillot de bain noir décoré d'un petit fantôme dans une espèce de plastique blanc s'écaillant un peu plus à chaque passage dans l'eau, jouait gentiment dans le sable, dessinant des formes absurdes et sombres, représentant, le plus souvent, des voitures cabossées, des corps en pendant joyeusement par les fenêtres ou carrément par la porte, n'étant pas une professionnelle du dessin. En effet, comme tous les enfants de son âge, la plupart de ses personnages étaient disproportionnés, de couleurs étranges et généralement, faisaient peur. Enfin, là, c'était dans le sable, donc on s'en tenait aux messieurs et mesdames bâtons, et aux voitures approximatives, généralement rondes avec quatre roues et des fenêtres ondulées.

Elle se leva, ennuyée, marcha sur son dessin, écrasant les accidentés de la route, et se dirigea vers l'eau. Elle s'ennuyait. Les autres enfants faisaient trop de bruit. Les surveillants lisaient, riaient entre eux, mais personne ne faisait attention à elle. C'était toujours la même chose. Sous prétexte qu'elle était un peu bizarre, tout le monde l'évitait. Les humains étaient tellement cruels. Elle préférait la compagnie des morts, jusqu'à présent, les deux-trois fantômes qu'elle avait rencontrés étaient agréables, calmes, doux, et avaient eu pitié de l'enfant, désolés de l'accident et qu'elle soit plongée si tôt dans la vérité sur la mort. Toujours était-il qu'elle préférait leur compagnie à celle de ses insupportables camarades. Elle entra dans l'eau, fit quelques mouvements. Elle aimait bien nager, cela la détendait assez, malgré tous les poissons et autres monstres se trouvant dans la mer. Puis elle remarqua une silhouette un peu plus loin, pas dans l'eau, assise sur un rocher, près de la plage. Elle nagea vers elle, s'arrêtant lorsqu'elle se rapprocha trop du sable, se mit à marcher.

C'était une jeune femme. Abbigail la trouvait très jolie. On aurait dit une apparition, un être de lumière. Un ange, quoi. C'était sans doute une morte, mais cela n'était pas très important. Cela ne changeait rien, elle avait l'air sympathique et Abby avait bien envie de lui parler. Lui souriant, la petite fille s'approcha en trottinant, tenta de grimper sur le rocher. Mouais. Trop glissant et trop haut. Elle abandonna et se planta en face de la demoiselle, lui offrit un sourire où manquait deux dents, et se balança d'un pied sur l'autre, de gauche à droite. D'une petite voix, un peu timide mais curieuse, elle demanda :


-Bonjour, tu t'appelles comment ?

Elle souriait, attendait sagement, docilement que la jeune femme lui réponde. Abby ne connaissait pas tout aux fantômes, loin de là, elle ne savait pas qu'il en existait des méchants. Mais elle, de toutes manières, elle avait l'air gentille, et puis, elle intéressait beaucoup la petite fille, elle avait envie de savoir plein de choses sur elle. Pourquoi elle était là, pourquoi elle était morte, si cela faisait longtemps. Si elle allait bien. La fillette ne pouvait pas comprendre que la plupart de ces questions pouvaient faire très mal mentalement aux morts. Mais elle aimait avoir des réponses. Elle aimait discuter avec eux. Elle pensait qu'ils se sentaient seuls et qu'ils avaient besoin de compagnie. Elle, si elle mourait, elle aimerait bien qu'on vienne lui parler et qu'on s'intéresse à elle. Après, c'était son point de vue personnel. Elle espérait juste qu'elle n'embêtait pas trop la demoiselle. Peut-être celle-ci voulait-elle rester seule ? Oh, elle espérait que non, elle aurait bien aimé discuter un peu avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Anderson



Masculin
Nombre de messages : 329
Age : 25
Emploi : Ancienne Danseuse
Date d'inscription : 20/01/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Ghost
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Un après-midi de sortie   Mar 9 Fév - 17:09

Lana comme à son habitude érrait ,réfléchissant à sa condition ,à ce qu'elle était ,à ce qu'elle était devenue... A sa vie passée ,a sa mort... Comme toujours cette simple pensée lui fit passée de l'était triste ,nostaligue ,comme une coquille vide à une rage intense ,une soif de vengeance que jamais elle n'avait réussit à étancher... Pourtant elle avait tuée au oui elle avait tuée... Tuée des êtres innocents d'autres qui l'étaient beaucoup moins ,des frères juste trop arrogants ou au contraire aimant... Elle les avaient massacrés ,certains avaient finit éventrées ,d'autres avaient brûlaient pendant de longues heures... Certains encore avaient vu leurs os cédées un à un ,leur timpans éclatés sous les hurlement de la jeune femme... Et pourtant elle en était toujours au même point... Cela n'avait rien changé a part peut-être qu'elle prenait conscience que cela ne servait a rien ,et plus elle en prenait conscience plus elle se détestait et plus elle avait besoin d'apaiser sa rage et sa colére sur un innocent... Elle avait finit s'en vraiement s'en rendre compte pas arriver sur la plage... Bouillonante de colére puis elle avait vue ce spectacle ,un spectacle si simple et pourtant si magique ,des enfants qui jouaient criés sautés... Elle repensa a ce qu'elle était à sa vie d'avant ,a son insousciance perdue ,sa naïveté et les enviaient et en même temps elle les plaignaient... Tant d'innocences qu'ils perdraient un jour peut-être moins brutalement qu'elle mais ils la perdraient à coup sur...

Elle était à nouveau partie sur ses réflexions sur la vie ,la mort ,tout le monde pensé que mourrir accordé la paix ,que si on vivait bien sans faire du mal aux autres on finirait au paradis... Tu parles ! Jamais elle n'avait fait de mal aux autres elle avait vécut sa vie tout simplement et pourtant elle était morte ,et elle ne trouverait surement jamais la paix... Si ce n'était pas la preuve que ce Dieu stupide était inexistant ou tout simplement impuissant ! Elle n'avait pas vue l'enfant se rapprocher d'elle ,une enfant blonde ,jeune mais qui avait l'air beaucoup moins insousciente que ces camarades ,plus réfléchit ,plus mure et qui avait l'air d'avoir déjà beaucoup vécut... Elle fut tirée brutalement de ses pensées quand celle-ci lui adressa la parole.

-Bonjour, tu t'appelles comment ?

Lana la fixa ,d'habitude la colére aurait montée en elle ,mais là non elle était juste incrédule comment une enfant si jeune pouvait-elle la voir ? Cela voulait dire beaucoup de choses sur ce qu'avait vécut cette enfant et elle avait surement un passé sombre et peu enviable si jeune... Ses long cheveux bruns tombaient sur ses épaules et après un long moment a fixée l'intruse dans les yeux elle finit par lui répondre d'une voix sans couleur ,indifférente ,monocorde...

-Il vaut mieux pour toi ne pas le savoir je ne suis pas quelqu'un de très recommendable... N'as-tu donc pas peur de t'adresser aux morts ?

Lana finit par se lever de son rocher ,elle passa à travers pour atteindre le sol et sortit devant l'enfant ,sa peau était translucide et pale ,ses cheveux semblaient volées au vent et en même temps celui-ci semblait les traverser en même temps... Son visage n'était plus ni triste ,ni pleins de haine ,juste froid ,indifférent ,attendant une réponse... Certe elle n'était pas du tout recommendable mais peut-être que cette rencontre fera réfléchir cette enfant d'une trop grande naïveté ,une naïveté qu'elle a eut de son vivant et cette même naïveté qui l'a perdut... Pour une des premières fois depuis sa mort elle ne voulait pas faire du mal ,elle voulait aider cette enfant à ouvrir les yeux sur la réalité des choses ,sur l'horreur de ce monde comme elle aurait aimée qu'on le fasse avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbigail Bloodywing



Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 24
Date d'inscription : 06/02/2010

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Chasseurs
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Un après-midi de sortie   Mer 10 Fév - 15:17

La petite Abbigail continuait de sourire à la très jolie morte. Elle recula un peu lorsqu'elle s'enfonça dans le rocher, avec un petit air inquiet. Il ne faudrait pas qu'elle se fasse mal. La mort n'empêche pas la souffrance, n'est-ce pas ? Enfin. Abby sourit toujours, lui laissant la place de lui faire face.
La fillette se demandait souvent si ses parents étaient devenus des fantômes. Mais elle ne les avait jamais vus, et elle espérait que s'ils étaient fantômes ils viendraient la voir, au moins pour lui dire aurevoir. Mais non. On les avait enfermés dans des grandes boîtes de bois et recouverts de terre. Ils dormaient près de l'église, se reposant doucement au milieu de tant d'autres morts. Elle allait leur parler, parfois, le week-end, lorsqu'elle pouvait. Mais il était dur pour les enfants d'obtenir le droit d'aller au cimetière. Selon les surveillants et leurs supérieurs, il était plus dur pour les enfants de s'adapter à une nouvelle vie s'ils continuaient à ressasser le passé dans leurs petits esprits.

Toujours était-il que la jeune femme n'avait pas répondu à sa question. Elle l'avait évitée, et lui en avait renvoyée une en retour. Avoir peur de s'adresser aux morts ? Abby eut un sourire un peu plus grand, secoua négativement la tête, la pencha légèrement sur le côté en se tapotant la lèvre inférieure de l'index, d'un air interrogateur.


Je peux t'appeler le joli fantôme, alors ?
Peur ? Non. Ils sont gentils, souvent, et puis en plus ils sont tous seuls alors il faut bien que quelqu'un leur parle, non ? Ils doivent être tristes sans jamais pouvoir parler à personne.


L'enfant regardait la morte avec admiration. La plupart des fantômes qu'elle avait rencontrée jusqu'ici était d'anciens pensionnaires de l'orphelinat, donc des petits suicidés, accidentés et une surveillante dépressive. Cette jeune femme là était bien plus impressionnante et magnifique dans sa mort. Même si son visage était vide d'expression, elle avait un charme impressionnant. De son vivant, elle devait avoir de nombreux prétendants. Les fantômes pouvaient-ils avoir des amoureux ? Ouh ! Elle devait en avoir un si c'était le cas ! Un amoureux secret ! C'était courant et elle avait bien le profil de la demoiselle aimée en secret. C'est vrai quoi, elle semblait boudeuse, alors son amoureux ne devait pas oser lui dire qu'il l'aimait. Surtout s'il avait une espèce d'orgueil mâle bidon.

Bref. Abby souriait innocemment, inconsciente que la fantômette comptait ouvrir ses yeux d'enfant sur l'horreur de ce monde. Oh, bien sûr, il le fallait. Trop naïve, l'enfant finirait bien vite par se faire tuer par je ne sais quel mauvais esprit avide de vengeance ou assoiffé de sang. Elle devait savoir, mais elle ne le voulait pas. Elle préférait penser que le monde était beau et rose autour d'elle, tout en sachant que ce n'était pas le cas. Mais elle n'avait confiance qu'en ces fantômes, qu'en ces morts qui avaient souffert et comprenaient sa propre souffrance, alors si elle devait se méfier même d'eux, que lui restait-il ? En quoi pouvait-elle croire ? Qui serait son ami ? Qui la soutiendrait, qui l'aiderait ? Qui l'aimerait ? Elle se sentait si seule, parfois, elle se sentait si perdue. Elle aimait la compagnie des morts car ils avaient souvent ce même sentiment de solitude. Elle aimait discuter avec eux, parce qu'elle se sentait vivante, elle se sentait bien quand ils lui parlaient de leur vie, de leur passé, quand ils jouaient avec leurs pouvoirs, sans créer de réel danger. Ils l'impressionnaient, elle les admirait. Elle les aimait, vraiment. Elle aimait ces morts qui savaient lui faire découvrir un nouveau monde par leurs paroles et leurs gestes. Elle aimait leur mélancolie, elle aimait la partager avec eux. En vérité, elle adorerait être un fantôme. Ca lui plairait vraiment.
Abby souriait toujours à son joli fantôme. Elle espérait celle-ci ne lui en voudrait pas de rester en face d'elle. Mais la fillette désirait en savoir plus sur l'apparition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliot Thomson



Féminin
Nombre de messages : 3622
Age : 30
Emploi : Plus aucun pour le moment
Date d'inscription : 15/01/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe:
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Un après-midi de sortie   Mar 16 Fév - 0:44

Topic indexé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://on-my-dreams.exprimetoi.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un après-midi de sortie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un après-midi de sortie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première après midi en amoureux.
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: Alentour De La Ville :: Campagne Environnante :: Plage-
Sauter vers: