Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première rencontre avec un chasseur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elya Caldwell

avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Première rencontre avec un chasseur.   Ven 5 Fév - 20:12



Le soleil brillait depuis le matin, réchauffant un peu l'atmosphère de cet hiver, tant et si bien que j'avais renoncé à prendre la voiture pour venir travailler ce matin. Je n'habitais pas tout prêt de la Galerie mais je ne pouvais renoncer à la perspective d'une promenade pour m'ôter le stresse avant d'entamer sérieusement la journée qui s'annonçaient. C'était aujourd'hui une sorte d'épreuve de vérité pour moi, et pour mon futur. C'est pourquoi j'avais ressenti le besoin de marcher, respirer l'air frais en traversant le parc qui reliait la maison familiale au reste de la ville, regarder la nature avant de plonger dans la vie frénétique du centre. A l'heure présente c'est à ce soleil brillant, qui pénétrait dans l'entrée de la Galerie, que je pensais pendant que ma patronne discutait avec nos clients. Je vérifiais derrière mon bureau que les demandes d'agencement faite par ces derniers, tout en écoutant les remerciements qui fusaient face à notre travail. Elle les reconduisit à la sortie, il faut savoir que les personnes qui venaient de nous quitter n'étaient pas de simples clients. Aujourd'hui commençait une semaine spéciale pour nous. En effet un célèbre peintre avait choisi d'exposer ses œuvres à Acron pour sa première exposition en Floride, j'avais du préparer les différentes salles pour que l'artiste soit satisfait du travail effectué. A la vue du sourire de ma supérieure je savais que mon test avait été réussi, il ne me restait plus qu'à attendre le renouvellement de mon contrat, il était 11h à ma montre, j'avais cru que lui et son équipe n'auraient jamais fini de scruter le moindre tableau, le moindre éclairage. Cette situation ajoutait à mon stress, surtout quand venait s'ajouter à celui-ci les heures de sommeil qui me faisaient tant défauts. Depuis quelques semaines mes nuits étaient plutôt courtes, cachant mon état à ma patronne de peur qu'elle ne m'enlève le projet qui mettait la lumière sur la galerie d'art. Nous espérions vraiment attiré du monde, et faire connaître notre travail.

Si mon travail ne perturbait en rien ma vie personnelle, il n'en allait pas de même pour mes rêves qui me réveillaient en sueurs 6 nuits sur 7. Ces rêves étaient criant d'une vérité qui ne pouvaient pas être mienne, je rêvais qu'un couple se faisait assassiner par une petite fille. Et encore et toujours mon rêve commençait par des chevaux courant sur une plaine de couleur beige, une légère brise balayant le velours blanchâtre avant que ma vision ne change en cauchemar. La première fois que j'avais fait ce rêve je ne m'étais pas inquiétée, il n'en ait pas allé de même lorsque la même scène est venue me hanter la nuit suivante, puis encore et encore... Je cherchais à comprendre ce qui se passait en moi pour que je sois victime d'une telle chose, j'arrive parfois à penser qu'il pourrait s'agir des souvenirs de l'esprit d'un fantôme mais je ne doute pas que Kara m'aurait prévenu dans un pareil cas. Perdue dans mes singulières pensées, il me fallut revenir sur terre lorsque le téléphone sonna. C'était l'un des membres de l'équipe qui venait de partir qui souhaitait savoir si le champagne qui serait servi le soir même venait bien de France, ce à quoi je répondis que oui, après tout cela avait été l'une des principales exigences de l'artiste. La soirée d'inauguration devait avoir lieu le soir même, tous les principaux acteurs de la ville avaient été convié à la réception, autant dire que le gratin d'Acron serait là pour juger de mes aptitudes personnelles.

Le téléphone raccroché je vérifiais une dernière fois les directives pour la journée, parcourant les diverses salles avec mes notes quand une sensation étrange la traversa. Je me sentis traverser par une sorte d'onde, de quelque chose que je ne parvenais pas à identifier. Une sensation qui me pris à l'estomac, à la fois repoussante et agréable comme si mon corps réagissait à une mystérieuse attraction dont son âme était encore ignorante. Moi, qui ne m'effraye de presque rien, éprouvais à cet instant précis un mélange de peur panique et de curiosité malsaine. Qu'est ce qui pouvais me faire cet effet là? Venant de faire le tour des salles, je savais parfaitement que personne n'était là pour engendrer une telle sensation, autant humain que fantôme. Le dernier fantôme que j'avais vu, était celui d'une vieille femme qui marchait devant la maison, mais jamais encore jusque là un fantôme ne m'avais fait un tel effet. Je ne parvenais pas à comprendre ce qu'il se passait en moi, désormais cette étrange oppression se faisait de plus en plus ressentir. Mes pas me portèrent près de la porte afin de voir la rue qui a cette heure n'était pas bondée de monde. Mais plus je m''approchais de la vitrine, plus la sensation m'échappait. Je commençais à me poser des questions sur le phénomène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zander Campbel

avatar

Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 31
Date d'inscription : 04/02/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Chasseurs
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Première rencontre avec un chasseur.   Sam 6 Fév - 14:54

J'avais longuement regarder Eliot dormir avant de sortir de l'appartement, j'avais besoin de réfléchir aux changements qui étaient en train de perturber ma vie. Moi qui pendant des années et des années avaient tout fait pour éviter de me lier, d'avoir des attaches et ainsi ne pas risquer de voir ma vie encore détruite par un ghost, j'étais en train de détruire tout mes principes. J'avais laisser la jeune brunette prendre trop de place dans ma vie, je l'avais laisser me suivre dans mes chasses, je l'avais former et elle m'avait aidé à me venger. Je pensais qu'elle n'était qu'une amie, une très bonne amie mais voilà que sur un coup de tête, pour fêter notre victoire, nous nous étions mariés. J'avais encore du mal à croire que j'avais fait cela moi si réfléchis en tant ordinaire. Je soupirais marchant dans les rues sans vraiment les voir, j'étais totalement plongé dans mes pensées, et elles étaient toutes focaliser sur la jeune femme endormis dans mon lit. J'étais en train de me rendre compte que se que j'avais pris pour de l'amitié depuis ces deux dernières années étaient bien plus fort que cela et j'en avais peur, je ne m'étais jamais autorisé à ressentir cela pendant tellement longtemps que j'en étais effrayer.

Mes pensées et mes déambulations, m'avaient emmener dans le quartier huppé d'Acron, une longue rue bordés de boutique hors de prix et de maison si grande que des familles de huit membres pouvaient y vivre sans vraiment se croiser. Je souris, et je me demandais si Eliot aimerait vivre dans une telle maison, j'avais les moyen de lui offrir mais je crois qu'elle préférait notre petite maison. Mon regard tomba alors sur la galerie d'art, je pouvais voir une vendeuse qui scrutait la rue semblant mal à l'aise et je regardait autour de moi également mais je ne sentit aucune présence fantomatique. Intrigué je m'avançait et ouvrit la porte de la petite boutique. Je n'avais pas fait de cadeau à Eliot et quoi de mieux qu'une œuvre d'art pour commencer notre vie commune. D'instinct je me tournais vers le jeune vendeuse ignorant la plus âgée qui se précipitait vers moi. Je lui souris doucement, l'observant intensément, elle ne semblait pas à l'aise et je mis ça sur le compte de la timidité alors j'entamais moi même la conversation.


- Bonjour.


Je lui souris un peu mal à l'aise car je n'avais jamais acheter d'objet si cher et je ne savais pas se que je voulais et qui pourrait plaire à ma femme. Je passais ma main dans mes cheveux et regardait autour de moi un peu perdue. Puis je me dis que se serait plus simple de lui dire pourquoi je venais.

- Je cherche un objet pour offrir à ma femme, nous venons de nous marier


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elya Caldwell

avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Première rencontre avec un chasseur.   Sam 6 Fév - 15:29

Les yeux fixés sur la rue, j'aperçus un homme qui se promenait, je me demandais s'il s'agissait d'un fantôme ou non d'autant plus qu'il leva les yeux dans ma direction. Je recula d'un pas, non pas par peur, disons plutôt par surprise car au moment même où il regarda la vitrine, mon étrange impression d'oppression cessa aussi rapidement qu'elle était apparu. Je jetais furtivement un coup d'œil à mon ainée, qui rangeait des documents sur mon bureau, qui faisait office d'accueil, elle ne semblait n'avoir rien remarqué. Mais déjà il se dirigeait vers nous, je fermais les yeux dans une sorte de prière où ma seule pensée fut de demander que ce soit un humain. Je n'aurais pas pu supporter de devoir affronter un quelconque fantôme en ce jour, et mon vœux fut réussi car c'est Élise qui répondit à la salutation du jeune homme. Il s'adressa directement à moi, du coin de l'œil, je vis l'assentiment de ma patronne, écoutait patiemment ce qu'il me disait. Je m'interrogeais tout de même sur ce qu'il venait de se produire un peu plus tôt, cherchant notamment à savoir s'il était la cause d'un tel trouble ou s'il était sous l'influence d'un quelconque fantôme. Rien ne me permit de répondre à l'un ou l'autre de ces deux questions, néanmoins ma bonne éducation et mon expérience dans ce travail me permit d'afficher un sourire de circonstance, pas trop jovial mais suffisamment - je l'espérais - pour rendre la situation plus à l'aise. Car visiblement il n'était pas un habitué de notre Galerie ou de toute autre galerie d'art.

-Bonjour, puis-je vous demander quel genre d'œuvre voudriez-vous lui offrir?

J'avais un peu tiqué à l'emploi du simple terme d'objet, ici nous vendions de l'unique mais pour les autres cela n'avait pas la même valeur. De plus il était rare qu'un jeune marié vienne après le mariage pour offrir un présent à sa femme, le contraire aurait été plus juste. Cependant je me disais aisément qu'il devait vouloir lui offrir une œuvre représentant l'amour qu'il lui vouait. Je l'observais, tout à la fois perdue dans ces spéculations que dans mes pensées sur ce sentiment, cette sensation qui m'avait saisie à peine plus de quelques minutes. Le téléphone sonna, je laissais Élise y répondre et entrainait le client dans une salle d'œuvres sculptées, espérant que cela lui donnerait quelques idées. C'était l'une des rares salles qui n'avaient pas été utilisées par notre artiste vedette, pourtant beaucoup d'art y était exposé. Mes yeux se fixèrent sur une sculpture de bronze représentant un quatuor équestre, je ne l'avais déjà vu des centaines de fois mais cette fois-ci elle me sembla plus présente à mon esprit. Était-ce parce que je m'étais remémorer mon cauchemar? Je ne pouvais le dire, toujours est-il que je regardais le jeune homme déambuler parmi les œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zander Campbel

avatar

Masculin
Nombre de messages : 129
Age : 31
Date d'inscription : 04/02/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Chasseurs
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Première rencontre avec un chasseur.   Sam 6 Fév - 16:37

Je ne me sentait effectivement pas à ma place, j'avais de l'argent, j'en avais hérité une partie à la mort de ma famille et j'avais été incapable d'y toucher au cours des années, ma fortune se faisant petit à petit je vivais aujourd'hui à l'abri du besoin mais jamais je ne l'avais utiliser pour me faire plaisir. Je n'allais pas être un client facile car déjà je n'avais aucune idée de se que je pouvais trouver dans une galerie d'art mais aussi je n'avais aucune idée de se qui pourrait faire plaisir à Eliot. Je saluais d'un signe de tête se qui semblait être la patronne des lieux, puis je reportais mon attention sur la jeune femme qui m'intriguaient vraiment. Je scrutais ces traits qui me semblaient familier, je me demandais si je ne l'avais pas déjà croiser dans une de mes chasses après tous, j'avais croisé tellement de monde que je ne me souvenais pas toujours de tout les visages.

L'œuvre que je voulais ? Voilà une question auquel j'étais bien incapable de répondre, je n'avais pas l'habitude de trainer dans les musées et les beaux objets ou l'art en général était une chose que je ne comprenais pas et je n'étais pas du genre à m'extasier devant un tableau durant des heures, pour moi s'était juste un dessin, rien de plus mais je savais qu'Eliot aimait les objets anciens, l'art et tout cela et j'étais bien décidé à lui faire plaisir. Je lui fit un petit sourire d'excuse en haussant les épaules, je me sentais comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Je la suivait à travers la galerie, regardant les objets distraitement.


- Je dois bien vous avouez que je n'y connait rien, et que je ne sais pas trop se qui pourrait lui plaire.



Il faut dire on avait jamais trop fait les magasins ensemble et comble du bon gout nos alliances étaient des bagues en plastique acheter sur une fête foraine. Je regardais discrètement la mienne et souris tendrement, tout en me disant, qu'il fallait absolument, que je pense à lui en acheter une vraie, une belle, car elle la méritais vraiment. Pendant que je réfléchissait, je regardais les objets qui étaient exposés distraitement, aucun ne me faisais vraiment flashé et j'étais bien embêté, je ne voulais pas rentrer les mains vides. C'est alors que je la vis, un peu caché par une grosse sculpture antique, une fabuleuse boite à musique. Elle semblait ancienne mais en très bon état, je m'approchais lentement, sans faire de mouvement brusque car j'avais peur de casser quelques choses.

Mais alors que j'allais lire l'étiquette, je le sentis, un grand frisson me parcourus toute la colonne vertébrale et je soupirais, un ghost approchais et d'après mon ressentit, il était loin d'être un gentil. Je tournais sur moi-même, j'avais tout oublié, la raison de ma venue, mes soucis, j'étais en mode chasse et rien ne pouvais me déconcentrer. Rien, sauf les deux humaines qui se trouvaient dans le bâtiment et donc potentiellement en danger. Je me tournait brusquement vers la jeune vendeuse le temps pressait il arrivait.


- Existe-t-il une cave dans ce bâtiment. Si oui vous ferriez mieux d'y emmener votre patronne, il va se passer quelque chose ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elya Caldwell

avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Première rencontre avec un chasseur.   Ven 12 Fév - 23:40

Sa réponse me fit sourire, car elle confirmait ma première supposition, il n'était pas un habitué du style néanmoins je ne soupçonnais pas un manque d'argent de sa part, dans le cas contraire il n'aurait même pas envisagé d'entrer chez nous. Pourtant quelque chose m'interpella dans celle-ci, sans que je ne puisse y mettre un accent. Il ne savait pas ce qui pourrait faire plaisir à sa femme donc il ignorait les goûts de celle-ci, sans doute un mariage à la va-vite comme on en voit souvent chez les jeunes gens ces dernières années. Tout en le laissant déambuler, j'essayais de déterminer ce qui pourrait être apprécié par une jeune femme, mais mon esprit était encore encombré des nombreux préparatifs que j'avais du faire pour l'inauguration de ce soir. Soudain je le vis se figer, je me demandais quelle pouvait être l'œuvre qui avait attiré son attention, je me rapprochais donc pour l'observer moi aussi. Il semblait avoir jeté son dévolu sur une magnifique boîte à musique, je la reconnus tout de suite. Elle nous avait été léguée par une riche veuve, et avait une histoire très particulière, on disait qu'elle possédait un compartiment secret que seules les vrais âmes sœurs pouvaient ouvrir. Personnellement je n'avais jamais cru à cette histoire mais je n'hésitais jamais à la raconter parce que d'autre que moi avait le droit de croire à toute magie, y compris celle-là.

J'allais d'ailleurs lui compter ce récit, alors qu'il se penchait pour mieux la contempler, quand je le vis se figer de nouveau. Apparemment j'avais eu tort il ne devait pas l'aimer tant que ça, j'allais lui proposer d'autres œuvres du même style quand ma voix se bloqua dans ma gorge. Mon sang se glaça dans mes veines, un ghost se baladait dans les parages, je détestais ce genre de situation tout simplement parce que je ne savais pas comment réagir face à des êtres normaux. Mon attitude ne changea presque pas, seuls mes yeux trahissaient les sentiments que je ressentais à l'instant même. Surtout que sans la présence de Kara, j'ignorais la vraie nature de ce fantôme, j'avais toujours su éviter les mauvais esprit mais je n'étais pas ignorante du fait que depuis quelques temps beaucoup d'entre eux étaient très présents. La brusquerie avec laquelle le jeune homme me ramena à la réalité ne me choqua pas, elle m'oppressa par sa férocité, par son empressement mais surtout pas cette espèce d'autorité qui émanait de lui. Dans un même temps j'éprouvais une certaine gène à me faire expédier ainsi, avant de comprendre réellement ce qu'il disait. La seule chose que je comprenais c'était : #il sait, il est comme moi#


- Non.

Je ne cherchais pas à discuter son autorité bien au contraire, seulement je lui intimais de ne pas répondre en levant la main vers lui pour qu'il attende. Je réfléchissais rapidement à une solution pour faire partir Elise, puisqu'il l'exigeait. Il semblait plus que nerveux de nous savoir toutes les deux ici, je me précipitais rapidement vers l'entrée et m'adressait à elle.


- Elise, ce client à l'air exigeant. Vous devriez prendre votre pause déjeuner maintenant, je sais que vous préférez être au calme pour finaliser l'inauguration de ce soir. Autant le faire plus tard ne croyez-vous pas ?

Il n'était pas dans mes habitudes d'exiger quoi que ce soit de ma patronne, j'espérais donc juste qu'elle ne le prenne pas mal et accepte de le faire, mais mes paroles étaient inutiles car elle avait déjà son manteau sur le dos m'expliquant que son mari venait la chercher et qu'elle serait de retour pour 14h. Je retournais auprès de l'homme sachant parfaitement où se trouvait la cave puisque nous y stockions certaines œuvres, sachant aussi que d'autres salles n'étaient pas utilisés.

- Bien suivez-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliot Thomson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3622
Age : 30
Emploi : Plus aucun pour le moment
Date d'inscription : 15/01/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe:
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Première rencontre avec un chasseur.   Mar 16 Fév - 0:47

Topic indexé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://on-my-dreams.exprimetoi.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première rencontre avec un chasseur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre avec un chasseur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rp avec un chasseur/dragon/piratehommedaffaireonsaitpas ?
» La Grotte du Chasseur
» Accompagnement lapin sauce chasseur .
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: Beacon Hill [Quartier Riche Et Ancien] :: Boutiques Et Divertissements :: ARTS Resource-
Sauter vers: