Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la musique... [ Valentine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand la musique... [ Valentine]   Mer 25 Fév - 12:59

Malgré le soleil qui pour une fois brillait dans le ciel de Londres, il faisait plutôt froid en cette matinée de décembre. Les quelques rares passants qui se promenait de ce quartier pauvre de la capitale anglaise semblaient tous aussi pressé les uns que les autres.


Lia remonta le col de sa veste jusque sous son nez, enfonça ses mains dans ses poches et avança à grand pas vers le disquaire du coin. Même si elle n'avait pas encore de boulot,
elle sentait que son entretien au bar c'était plutôt bien passée. Et Indiana avait promis de l'appeler dès qu'elle avait du nouveau. Ragaillardie à l'idée de démarrer une nouvelle vie, elle avait fini par presque totalement ignorer ses angoisses. Presque. Elle sortait dans la rue
plus facile, certes, mais ne franchissait jamais les limites de son pâtée de maison. Enfin, elle serait bientôt obligé de franchir la « ligne rouge » pour retourner voir Zora.

C'est d'ailleurs pour cela qu'elle s'était décidée à sortir par ce froid glacial ou pas un humain sain d'esprit ou n'ayant pas une excellente raison aurait mis le bout de son nez. Elle avait parlé de Zora avec le docteur Williams. Bien sûr, rien sur son état de santé mais... Mais elle lui avait posé des questions, notamment si la famille de la jeune fille ne verrait pas d'objection à ce qu'elle vienne la voir. En apprenant la vérité, elle était d'ailleurs encore en train de se demander s'il n'avait pas fait exprès de lâcher trop d'information , elle avait retenu une larme. La vie était injuste.


Ferment décidée à rendre un plus joyeuse la vie à l'hôpital de son amie , Lia avait déjà acheté une armada de carnets à dessin et de crayons de couleurs. Et ce matin, elle avait songé qu'un peu de musique ferait peut-être plaisir à la jeune fille. Ne connaissant pas ses goûts, elle s'était décidée à se rendre chez le disquaire du coin, histoire de faire un choix....

Elle poussa enfin la porte vitrée de l'entrée du magasin et son arrivée fut annoncer par le tintement de la cloche accroché en haut de l'encadrement. Avec un bonheur sans pareil, Lia respira à fond l'air un peu poussiéreux et l'odeur de vinyle. Un homme qui vendait encore des bons vieux vinyles! Elle allait sans doute trouver le bonheur de Zora dans cette boutique! Se dirigeant avec une aisance naturelle entre les rayons, Lia s'approcha du rayon classique. Comme elle ne connaissait pas les goûts de sa petite protégée, elle songeait que commençait par une valeur sûre serait le mieux.

D'une main habituée, la jeune fille se mit à compulser les CDS, cherchant une compilation de Bach qu'elle avait particulièrement aimée. Elle se souvenait encore de sa mère lui mettant une symphonie de Bach lorsqu'elle dessinait à la table de la cuisine ou de son oncle lui jouant la sonate pour piano n° 2 « Claire de Lune » de Beethoven. Et si elle lui prenait les deux? Euh... Est-ce que Zora avait une chaîne hifi à disposition d'ailleurs? Ou au moins un baladeur CD? Elle n'en était pas vraiment sûr.... Peut-être valait-il mieux qu'elle lui prenne un lecteur CD
aussi... Oui, mais le hic était de savoir le prix... Lia aurait-elle assez d'argent pour tous ça?


Elle se dirigea vers le vendeur, un homme trentenaire, des tatouages sur les bras, un gilet en cuir et un tee-shirt de ACDC, le parfait disquaire en somme. De sa voix claire, la jeune femme demanda un peu timidement :


Excusez-moi, est-ce que vous vendez des lecteurs CD, ici?


L'homme la fixa avec des yeux ronds et Lia sentit aussitôt une crise d'angoisse montée. Oh non! Pourquoi maintenant? Pourquoi? Non,non!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la musique... [ Valentine]   Mar 3 Mar - 12:41

Valentine marchait dans les rues de Londres sans vraiment savoir où il allait... De toute manière, quelle différence cela faisait-il ? Il avait toujours fait ainsi, qu'il fut mort ou vivant. Marcher sans se retourner, observer les passants mais plus souvent le bitume du trottoir, faisant toujours oui toujours dos à ses propres problèmes, fuyant sans doute...
Désormais, c'était à Ally qu'il faisait dos. Ally pour l'avoir trahi et cherché à reprendre contact avec sa vie d'avant, sa vie de vivante... Pourquoi lui faisait-elle ça ? N'était-elle pas heureuse avec lui ? Morte, morte, morte...


O Mort, je suis ton éternel artisan...

Et à présent que sa grande soeur ne marchait plus dans ses pas, Valentine Bligh sentait le poids de la solitude sur ses épaules plus amer encore... Rien n'aurait pu faire renaître de ses cendres le si joli sourire d'enfant qu'il avait si souvent pour elle. Rien. Elle qui cherchait à ellucider les mystères de sa mort l'avait, pour ainsi dire, abandonné à l'oubli...
Alors aujourd'hui, Val marchait. Gosse brisé de 17 ans, arrassé par les tourments... Il marchait dans l'espoir de s'éloigner le plus possible d'Ally Spring et de ses nouveaux amis.


Et, au fur à mesure qu'il progressait à travers les rues, ses pas faisaient comme des traces de sang, gouttes par gouttes, tombant sur le sol, rendant sa métamorphose compulsive et inattendue de plus en plus terrifiante.
Il passa devant la vitrine d'un disquaire et quelque chose attira alors son attention. Il s'arrêta brusquement et fixa les deux personnes qu'ils voyaient à travers la vitre écrasée de posters divers. Ses sourcils se fronçèrent et son coeur se serra comme pour lui couper le souffle tant la probabilité de trouver une personne qu'il admirait tant comme Lia McFallen était nulle. Mais il la voyait, là, sous ses yeux ! Ses yeux émerveillés.


Il déposa une main couverte de sang sur la vitre. Ses vêtements, ses cheveux, son corps entier en étaient couverts et il en ruisselait... un peu comme s'il venait de se faire écraser à l'instant. Ses yeux sombres se posèrent ainsi sur elle dans l'attente qu'elle se retourne et qu'elle le voit.

Et ainsi, lentement, il lui sourit... lentement, progressivement, tandis qu'une lumière s'installait sur ses traits barbouillés d'hémoglobine. L'émotion fit briller ses yeux et battre son coeur plus fort.
Il soupira... expira sa joie écrasante... Ce moment sembla durer une éternité à présent qu'il avait retrouvé son idole. La dernière fois qu'il l'avait quitté était pour retourner à son foyer après une longue nuit de concert déchainé au rythme de sa musique transcendante et parfaite !
Ses doigts ensanglantés se ressérèrent sur la vitre et des larmes commençèrent à couler le long de ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la musique... [ Valentine]   Mer 4 Mar - 16:10

Lia sentit son souffle se couper comme si on lui avait donnée un coup de poing dans le ventre. Prise de vertige, elle voyait des tâches noires devant ses yeux et sentait son sang irriguait fortement ses joues. Crise d'angoisse. A Boston, un des internes de l'hôpital lui avait expliqué que c'était comme ça que le corps répondait à un cerveau en panique. Mais qu'il ne comprenait pas pourquoi ces crises étaient déclenchés par tout et n'importe quoi. Les mains de la jeune femme se crispèrent sur les deux Cds et elle n'entendait déjà presque plus le disquaire qui semblait s'inquiéter pour elle. Elle tenta de respirer à fond, de s'emplir les poumons mais s'était comme si l'oxygène ne voulait pas intégrer son corps.
Elle déglutit, et se retourna tant bien que mal, restant accoudés au comptoir, ne percevant plus les questions inquiètes du vendeur.

La chanteuse se cambra. Pourvu qu'elle ne s'évanouisse pas comme la dernière fois! Elle se redressa lentement et croisa un lumineux. Comme un enfant qui aurait retrouvé son doudou favori. Le temps sembla se figer un instant. Valentine. Valentine Bligh. L'angoisse de Lia s'envola comme balayer par un puissant ouragan.


« Ch...j'suis ton plus grand fan ! »

"J'ai l'air d'un gros bauf direct... Pardon. Je... l'émotion sans doute, hein ?".

C'est fou comme les souvenirs peuvent ressurgir avec un petit rien, quelque chose à laquelle les gens ne font plus attention. Un simple regard. La chanteuse se sentit sourire...

Mais le sourire s'acheva en une grimace d'horreur à mesure que sa vision s'éclaircissait. Une goutte qui coule lentement sur la vitrine du magasin. Traçant un long chemin sinueux, s'écoulant doucement, doucement comme pour mieux la narguer. Rouge. Rouge comme du sang. Sang. Valentine était couvert de sang. Malgré ce sourire lumineux qu'elle avait un jour aperçut parmi tous ses fans et qu'elle n'avait pas pu oublier, l'horreur de la vision la fit hurler :


Valentine! Valentine!!!!!!!!!!!

Elle bondit, échappant aux mains se voulant secourable du vendeur qui se recula d'un air épouvanté. Les boîtiers de CDs tombèrent avec fracas sur le sol alors que la jeune femme s'élançait en courant dans le magasin. Les quelques rares clients la dévisagèrent et protestèrent avec véhémence lorsqu'elle les bouscula pour se frayer un passage. Elle ouvrit la porte vitrée à la volée et se précipita sur le trottoir. Comme par un fait exprès, il avait suffit de quelques minutes passées dans le magasin pour que la rue s'emplissent de touriste en quête de bon plans...

Bousculée par la soudaine foule, Lia ne voyait plus Valentine. La panique l'envahit de nouveau, l'empêcher de situer où elle avait vu le jeune homme exactement. Elle tournait et se retournait dans tous les sens mais ne le percevait pas....


Tout ce sang... Elle sentit un goût de bile lui montait à la gorge et tenta de se rassurait. Valentine ne pouvait pas être couvert de sang. Comment aurait-il pu marcher? Elle avait dû mal voir! Ce n'était pas possible!

Elle finit par s'arrêter de chercher, essoufflée par sa brusque course mais surtout par la brusque cessation de sa crise d'angoisse. Indifférente au badaud, elle se laissa tomber à même le trottoir, s'asseyant dans la neige, non loin de la porte d'entrée du disquaire. Elle tenta de reprendre son souffle, les genoux ramenés contre sa poitrine, la tête entre les mains, et ne cessait de murmurer avec angoisse :


Valentine.Valentine.Valentine....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la musique... [ Valentine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la musique... [ Valentine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» Oups, la musique est peut-être un peu forte? (Curtis ft Nolwenn)
» Shamisen et guitare électrique: quand la musique est bonne ♪ [ pv Daisuke Shimaru ]
» Quand la musique est bonne ~~ [RP CLUB DE MUSIQUE]
» Quand la musique sonne ... feat Peter Banning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: ARCHIVES :: Archive Ancienne Version :: Saison 4-
Sauter vers: