Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour à la réalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisabeth Austen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 33
Date d'inscription : 16/01/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Humains
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Retour à la réalité   Mer 11 Fév - 11:30



En ce mercredi je venais de vivre de nouveau l'affreuse sensation de ne pas être à ma place. L'avion avait beau être, selon les dires de Zander et d'Eliott, le moyen de transport le plus sûr au monde, il n'en restait pas moins, à mes yeux, qu'un étrange et gigantesque objet qui m'effrayait au plus au point. Mes doigts se crispaient dans mon siège à chaque secousse inhabituelle de l'appareil. Certes j'ai appris à me maitriser dans toutes les circonstances, sans aucun doute les reminescences de mon éducation, pourtant sentir son corps s'applatir au fond de son siège est toujours une sensation fortement désagréable à mon sens. Or je venais de m'infliger cette torture, j'avais fait le choix de ce moyen de transport plutôt que le train alors que je vis en Louisiane depuis peu de temps.

Si j'avais choisi la voie des airs c'est que mes souvenirs de ma "renaissance" me reviennent peu à peu, et surtout que mes recherches sur mon détracteur m'ont mené là où je me dirigeais proptement.

Alors que l'avion entamait sa descente, mes paupières se fermèrent sur l'assaut des images qui envahissaient ma tête, peut-être était-ce la peur que quelqu'un ne puisse les voir. Dans ces quelques secondes que durèrent l'atterrissage je revoyais cette journée de noël où ma vie a basculer. S'imposèrent à moi le visage de Zander inquiet puis incrédule tandis que moi je ne reconnaissait pas, comment aurais-je pu? Puis le doux visage d'Eliott et sa surprise quand elle m'a regardé. Oui ce jour là beaucoup de chose se sont produites, mais une seule dont je souhaite savoir la raison : pourquoi suis-je revenue à la vie? Je sais que c'est une question que Zander a du se poser maintes fois, sans réponses malheureusement. Penser à lui et à Eliott me rappelle ces nombreuses semaines où j'ai dû me familiariser avec mon environnement, une torture mentale mais pour un résultat implacable. Seule je n'aurais pu m'en sortir entre tous les ustensiles qui peuvent être utilisés, je me souviens avoir paniqué quand la télévision fut allumée pour la première fois, ma réaction faisant rire Eliott...

Le contact des pneus avec l'asphalte me fit ouvrir en grand mes yeux clos, pour constater que certains passagers souriaient à pleine dents, un couple s'embrassait dans un coin. C'était sans doute l'un des points auxquels je ne m'habituerais pas, les attachements en public me mettaient fortement mal à l'aise. Heureusement pour moi, Eliott et Zander avaient eu la délicatesse de ne pas trop s'épancher l'un l'autre en ma présence, mais j'avais vite compris qu'ils leur étaient difficile de vivre une telle situation. Je leur en ai toujours remerciée.

J'avais hâte de sortir de mon siège, de respirer de l'air pur, enfin aussi pur qu'il puisse être à cette étrange époque, de dégourdir mes jambes, je me sentais trop étriquée dans cet espace où tous les gens se pressaient maintenant pour sortir rapidement de l'avion. Cependant je restais encore assise, analysant tout ce que j'avais parcourue depuis mon retour et tout ce que j'allais encore parcourir. Il me faudrait contacter Zander et Eliott, depuis le scandale je ne leur avais pas donner énormément de nouvelles, ils avaient assez de souci pour que ma vie ne les préoccupent davantage. Je n'avais pas osé avouer au jeune couple l'infamie de leur ami Jack Laury, étrangement la bile me monta à la gorge à la pensée que Jack avait aussi été un ami pour moi. Bien qu'entre nous il n'y a jamais eu de véritable amitié, nous avions plutôt une entente cordiale, enfin de se dont je me souviens. Mais peut-être jouait-il déjà la comédie? Je ne savais si je devais le dire à tous les chasseurs de ghosts ou non... La certitude de briser la vision que tous avaient de lui m'ébranlait, j'avais pu tout aussi bien mal interprété les images de mes souvenirs. Peut-être avait-il dû m'enfermer pendant des mois sous la contrainte de quelqu'un ou de quelque chose. Il me faudrait encore de temps avant de pouvoir comprendre ce qui s'était passé!

Enfin l'avion commença doucement à vomir la foule pressée de rentrer chez elle, de visiter la région, peu devait comme moi venir à Acron pour chercher des réponses sur sa propre existence. Alors je laissais cette foule s'éloigner, attrapais le sac que j'avais préparée pour le voyage et enfin je parcourus le couloir qui me menait à l'aéroport. Une fois à l'intérieur je récuperais prestement ma valise, plutôt légère. Je n'avais pas d'affaires qui m'appartenait et auxquels j'étais attachée, tout tenait dans la valise que je trainait derrière moi en suivant le chemin qui menait à la sortie et peut-être à mes réponses.

J'attrapais un taxi et indiquait une adresse au chauffeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Austen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 33
Date d'inscription : 16/01/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Humains
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité   Mer 18 Fév - 17:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retour à la réalité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ô! Le dur retour à la réalité!
» Retour à la réalité | Cérya
» Retour à la réalité [Flashback / One-shot]
» Retour à la réalité
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Retour du Décharné" (N3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: ARCHIVES :: Archive Ancienne Version :: Saison 4-
Sauter vers: