Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée pour une longue étude

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée pour une longue étude   Ven 6 Fév - 22:32

Mardi Matin,

Artigan était un peu partager, il avait voulut partir pour l'Afrique pour son prochain livre mais ces patrons avaient lourdement insister pour qu'il vienne ici, à Acron. Il devait étudier les raisons qui avait pousser la population à quitter la ville il y à de cela plus de 150 ans mais également, se qui donnait maintenant envie aux gens de revenir dans les lieux. Il trouvait cela un peu étrange mais il n'avait pas posé de question après tout c'était eux qui payait ces voyages.

Ainsi, ce matin là il arriva dans la petite ville à 9h10 très précise, il n'était pas très emballé, mais avant de partir il avait réussit à joindre, une jeune femme travaillant dans la galerie d'art de la ville, qui connaissait très bien la ville et son architecture et qui l'aiderait dans son investigation. Il descendit de l'avion, partit récuperer ces affaires et partie vers l'endroit ou les gens attendaient des membres de leur famille et il observa autour de lui à la recherche de la jeune Elya Caldwell qui était son contact.

Il espérait vraiment que cette mission ne serait pas trop longue et qu'il pourrait rentrer vite chez lui, en effet, il était préssé de partir en Afrique pour étudier une civilisation presqu'eteinte qui était diriger par des femmes et qui pensait que la réincarnation dirigeait le monde. Il était un peu perdu dans ces pensées quand soudain, il vit une jeune femme arrivée vers lui avec un panneau à son nom, il lui fit un petit sourire et s'avança vers elle lentement
Revenir en haut Aller en bas
Elya Caldwell

avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée pour une longue étude   Ven 6 Fév - 23:13

Après la soirée d'inauguration qu'elle avait mené la veille au soir, on aurait pu croire que j'aurai eu droit à une petite grasse matinée. C'était sans compter le fait que je devais me rendre à l'aéroport pour y retrouver un certain M. John's, celui-ci avait appelé la galerie la veille. Ma patronne avait lors répondu pendant que je mettais en place les derniers préparatifs de la soirée, puis elle m'a réclamé pour que je puisse parler à l'homme en question. Selon les informations qu'il nous avait fourni, il était un ethnologue cherchant des indices sur la ville d'il y a 150 ans, lorsque celle-ci avait été désertée par sa population. Ce que j'avais un peu étudié à travers l'architecture de la ville, d'où son intérêt de me voir rapidement.

Et voilà pourquoi je me trouvais un peu avant 9h dans le hall des arrivées de l'aéroport d'Acron à attendre avec une pancarte complètement idiote. Je me mis à réfléchir sur les évènements qui m'arrivaient depuis quelques temps, plus spécifiquement sur ce qui m'était tombé dessus hier matin. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivais, mais j'avais cependant compris que des sensations palpitaient au sein de mes veines lorsque j'étais en présence de certaines personnes, il m'était apparu évident que cette sensation était venue avec ma rencontre de la veille. D'autant que dans l'après midi j'avais eu la même étrange impression de palpitations au beau milieu du centre commercial.

Je redescendis sur Terre quand j'entendis une voix féminine annonçant que l'avion que j'attendais venir d'atterrir, le débarquement des passagers aurait lieu porte 6. Je ne précipitais pas, la perceptive de devoir accompagné un homme qui m'étais totalement inconnu m'indisposait quelque peu. Après tout je ne savais rien de cet homme, et je ne préférais pas me fier à sa voix. J'avais été, par le passé, surprise à constater que les voix ne correspondaient pas exactement à la représentation que l'on pouvait se faire d'une personne. Et cet ethnologue m'apparaissait, dans mon imaginaire, comme un vieil homme qui n'avait d'autres sujets de conversation que la vie d'hommes morts. Ce qui n'aurait pas du me déranger puisque j'aimais les morts, ils faisaient parti de ma vie, néanmoins je ne me voyais pas lui évoquer tout au long de la journée les mêmes choses. Je m'imaginais un homme d'une quarantaine d'année dans le style de ses professeurs de Darmouth, toujours plongé dans ses bouquins, dont elle devrait jouer le guide. Tout ça parce que sa supérieur avait trouvé intéressant que j'élargisse mon horizon, et surtout que notre ville soit sujet ailleurs.

Enfin la porte 6 apparut dans mon champs de vision, je levais le panneau sur lequel j'avais écrit lisiblement le nom de l'homme. Du regard je cherchais mon vieil homme, déjà sûr que je passerai une journée horrible. Malheureusement je ne voyais aucune personne correspondant à la description que je m'étais imaginée. Mon regard accrocha celui d'un homme plutôt jeune qui avait le visage entièrement tourné dans ma direction. Discrètement je vérifiais que c'était bien moi qu'il observait de la sorte, et force m'était de constater qu'effectivement j'étais l'objet de son attention. Aussi rapidement que m'apparut cette affirmation, je compris mon erreur, je n'aurais pas à supporter un homme sénile mais son contraire. J'affichais un sourire à mes lèvres, ravie de revoir mes jugements, finalement j'aurais du me fier à sa voix. Je m'approchais mains tendues.


"Bonjour M.Johns."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée pour une longue étude   Sam 7 Fév - 21:39

Artigan s'était arrêter et regardait les gens autour de lui, il était extremement patient, il pouvait passer des heures à observer les gens mais presqu'aussitôt son regard fut fixer sur une jeune femme, brune et extremement jolie. Elle semblait chercher quelqu'un et cela ne semblait pas spécialement lui faire plaisir, du moins c'est se qui lui sembla sur le moment. Il se rendit compte alors que s'était son nom sur la pancarte, et il attendit un peu pour voir si elle allait remarquer que s'était lui qu'elle attendait. Cela pris quelques minutes mais enfin leur yeux se croisèrent, elle eut un instant d'hésitation qui agrandit son sourire, il la trouvait mignonne et la sentait très spontané se qui était un trait de caractère qui lui plaisait. Elle s'approcha lentement de lui et lui tendit la main, il la saisit avec force mais sans chercher à lui faire mal.

- bonjour mademoiselle. Et appeler moi Artigan, Monsieur Johns était mon père.

il lui lacha la main et l'observa, certaine personne trouvait cette manière de faire un peu mal élevé mais c'était sa manière à lui de cerner les gens, ils detourna pourtant rapidement les yeux, il avait eut affaire à la patronne de la jeune femme et ne savait pas trop quoi faire maintenant pour engager la conversation. il changea sa valise de main un peu mal à l'aise car s'il étudiait les civilisations et les hommes, il n'était pas trop doué pour se lier aux autres. il prit alors une inspiration et décida alors de parler d'un sujet qu'il connaissait bien, le boulot.


- Votre patronne m'a dit que vous étiez la meilleure pour m'aider.

Il sourit en coin, se doutant fort bien qu'il allait passé pour un bourreau de boulot n'ayant rien d'autre en tête que cela et malheureusement elle aurait parfaitement raison. Il commença lentement à avancer vers la sortie de l'aéroport, il était curieux d'en apprendre un peu plus sur la jeune femme, savoir se que cela faisait d'emmenager dans une ville qui auparavant s'était vider.
Revenir en haut Aller en bas
Elya Caldwell

avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée pour une longue étude   Sam 7 Fév - 22:09

La poigne qu'il m'avait réservé n'était ni douce ni dure, un juste mélange des deux à la fois, ce qui me permit tout de même de constater la force qui contenait. Mon sourire ne se retira pas un instant de mon visage, même quand il me répondis, intérieurement je riais. Visiblement je l'avais imaginé comme le père auquel il ne s'identifiait pas, j'aurais pu mal prendre sa réflexion mais j'aimais assez son franc parler.

"Bien Artigan, alors appelez moi Elya!"

Je m'interrogeais quelques instants sur l'origine d'un tel prénom, n'étant pas amis je n'osais prononcer ma question à voix haute, il me faudrait faire quelques recherche si je voulais en savoir plus. Je le vit mal à l'aise et détourner le regard, qu'avais-je pu faire pour que la situation soit ainsi. Bon évaluons les sujets de conversation que nous pourrions aborder, je pourrais lui parler de son voyage mais visiblement celui-ci s'est bien dérouler. Option numéro deux je pourrais lui demander s'il a trouvé un hôtel, au moins je saurais où nous nous dirigerions ensuite. Ou alors je dois évoquer de suite son sujet d'études mais l'assommer avec son travail dès son arrivée n'était peut être pas la meilleure façon d'aborder des relations de travail cordiales. Tout en faisant mon introspection intérieure, mon attention était porté sur l'homme auquel je devrais apporter mon soutien. Il était plutôt grand et mignon, finalement travailler avec un ethnologue ne serait pas si désagréable. J'allais parler quand il me devança, sa question me laissa déroutée, dans un sens je comprenais qu'aborder une discussion avec une inconnue puisse être difficile, j'avais moi même eu quelques secondes auparavant mon lot de dilemme. Pour autant je ne souhaitais parler tout de suite de boulot, ce qui visiblement n'était pas le cas de mon interlocuteur, je ne savais s'il me fallait de nouveau revoir mon jugement. Était-il finalement un vieil ethnologue confiné dans un corps jeune? Je tentais de cacher mon hésitation en lui répondant tandis qu'il amorçait notre sortie.

"Elle m'accorde un peu trop de crédit. Disons que je connais quelques informations susceptibles de vous aidez."

Je le suivait donc tout en me questionnant sur le personnage, visiblement il n'était pas très à l'aise avec ma petite personne mais il n'avait que moi pour le moment. J'en conclus qu'il n'était qu'un acharné de travail pour lequel je n'avais qu'une importance et qu'un usage : celui d'encyclopédie sur Acron. Un peu décevant! Puisqu'il souhaitait que nous abordions le sujet, tout de suite j'allais le satisfaire amplement, je le questionnais à mon tour tandis que nous franchissions les portes de l'aéroport et que l'air nous balaye les visages.

"Puis-je savoir ce qui vous mène précisément à Acron?"

Le sujet avait été vaguement évoqué au téléphone et j'espérais bien obtenir des réponses aujourd'hui, je nous dirigeais vers le parking où j'avais garé ma voiture, attendant patiemment qu'il me réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée pour une longue étude   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée pour une longue étude
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Talia ~ Maman loup est arrivée ! Pour vous faire rire ou frémir !
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» l'arrivée de Petit Crime a la pouponnière (pour pelage d'ébène )
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: ARCHIVES :: Archive Ancienne Version :: Saison 4-
Sauter vers: