Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rylee Malone, l'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rylee Malone, l'histoire   Mer 21 Jan - 6:49


NOM ou PSEUDONYME : Rylee Malone, la douce^^

QUEL AGE A VOTRE PERSONNAGE ? 20 ans

QUEL TYPE DE GHOST ETES VOUS ? Captif/Protecteur

P
OUVOIRS : Bouger des objets, contrôle de la technologie, invisibilité

HISTOIRE : Dans une petite maison abandonnée d’Acron, un écran d’ordinateur s’allume, sans qu’il n’y ait personne dans la pièce. Un écran de couleur noir sur lequel une écriture fine et blanche, en lettres attachées, commence à emplir la page. Rylee est assise à la fenêtre, invisible et triste, et se souvient.


«Voilà un moment que je suis décédée. Ce moment me semble si long, alors qu’il est vraisemblablement nouveau dans le monde des humains. Le temps passe avec une lenteur désespérante pour un fantôme. L’éternité me paraissait une bonne chose, de mon vivant. Mais une éternité de solitude n’est pas si réjouissant que cela en a l’air.

J’avais la vie devant moi. Un grand frère qui me protégeait, des amis, un brillant avenir(j’aurais voulu devenir journaliste) et je vivais bien, malgré une peine d’amour difficile à enrayer. Le monde était pour moi un trésor qui attendait que je le soulève de son tas de poussières pour en révélé la vraie nature. Maintenant, c’est plutôt moi le tas de poussières. Les secrets du monde ne sont plus intéressants, puisque je ne m’y sens plus autant attachée qu’auparavant. J’erre donc sans but dans cette nouvelle ville, loin de mon Londres natal, dépaysée et incertaine. Qu’est-ce que la mort peut bien me réserver ici ? Cet état d’être et de non-être est plus que perturbant. Si seulement on ne m’avait pas tuée.

L’accident était pourtant si bête et si cruel à la fois. J’étais dans ma chambre, en train de lire un roman quand des voleurs ont fait irruption dans ma demeure. Des apprentis voleurs plutôt, car le vacarme qu’ils firent eut tôt fait de m’alarmer. Pensant que Wade me jouait un de ses tours, comme à son habitude, je mis le nez hors de ma chambre et descendit l’escalier menant au rez-de-chaussée. J’arrivais directement au salon quand, à ma grande surprise, je vis deux hommes en train de voler notre téléviseur et autres objets de valeur. Plus estomaquée que craintive, je ne pus qu’ouvrir la bouche silencieusement et rester plantée là comme une idiote.

Ces hommes n’avaient jamais pensé rencontrer les occupants de la maison et la nervosité pris le dessus. Le plus jeune sortit un couteau de cuisine au format assez impressionnant qui redonna à mes jambes leur usage, je tentais de fuir, mais l’homme cagoulé me rattrapa par les cheveux. Je tombai à la renverse sur le tapis du salon en poussant un hurlement désespéré pour alerter mon frère. Jamais un cri aussi inhumain était sorti de ma bouche; je me sentais comme un animal traqué. Il était trop tard, le jeune voleur planta son couteau à quelques centimètres de mon cœur avant que son acolyte puisse le stopper.

Le plus vieux, comprenant la gravité de l’évènement, cria à l’autre qu’ils devaient s’en aller et, avant même que Wade ait terminé de descendre l’escalier, ils étaient disparus. Je n’avais jamais eu aussi mal, ma respiration était sifflante et j’avais extrêmement peur. Pourtant, je ne pensais pas mourir, malgré mon état critique. Non, c’était impossible, j’avais des projets, des rêves, cela ne pouvait m’arriver à moi. La dernière image que je garde de mon vivant est Wade, penché au-dessus de moi, comprenant qu’il est trop tard, alors qu’il tient ma main qui s’était serrée contre mon cœur, couverte de sang, alors que je rendais dans un dernier souffle tout ce qui me restait de vie.

Puis, le trou noir. Ensuite, je vis clairement mon corps, alors que je ne m’y trouvais plus. Qu’elle étrange sensation que de voir son propre corps mort. Wade pleurait, criait, j’en étais étourdie. Pourtant, j’étais là. Je n’avais jamais cru au fantôme, mais voilà que j’en était un. J’ai voulu prendre Wade dans mes bras, mais je n’avais plus d’enveloppe rigide. Dans mon état, je crois que c’est de ne plus pouvoir toucher qui me fait le plus mal quand je vois des êtres chers.

Mon frère s’empressa de me «capturer». À ce moment-là, je ne comprenais pas ce qu’était un collectionneur ou un chasseur et encore moins pourquoi Wade voulait absolument me garder près de lui. En me renseignement, j’en appris plus sur le sujet et découvrit qu’il voulait me renvoyer à la vie. Mais pourquoi sacrifier un innocent pour qu’il vive ce que j’avais vécu ? Pour moi, cette issue était inenvisageable, jusqu’à tout récemment, mais j’y reviendrai plus tard.

À Londres, je restais essentiellement enfermée chez Wade par choix, car la vie ne m’importait plus. Je n’y appartenais plus, alors à quoi bon ? Néanmoins je fis quelques sorties qui me donnèrent la possibilité de rencontrer des gens comme moi et des humains qui pouvaient me voir. Durant ces occasions, j’avais l’impression qu’il m’était encore possible de respirer.

Il n’y a pas si longtemps, Wade a découvert qu’il était papa d’un magnifique garçon. Casey. J’étais tante ! Enfin, j’aurai pu être tante. Une douleur sourde vint envahir mon ectoplasme alors que je pensais à regret que je n’aurais jamais d’enfant. J’éprouvais une immense peine et, tout à la fois, un immense sentiment d’amour pour ce petit ange lorsque je le voyais. Heureusement que lui aussi me voyait, car cela m’amenait une grande consolation.

Alors que je me sentais mieux, une vague de désespoir m’envahit lorsque je pensai avec une immense déception que mon existence se limiterait maintenant à l’errance. J tombais dans une phase noire qui se rapprochait d’une schizophrénie profonde. J’avais besoin d’aide. Je voyais le mal partout, un monde sombre m’enveloppait. J’avais besoin que l’on me tende une main salvatrice, mais personne ne semblait s’en rendre compte, pas même mon petit ange.

Alors que je croyais me laisser choir jusqu’au jugement dernier, j’aperçus un visage familier. Un amour de jeunesse qui s’était terminé en douloureuse séparation pour nous deux. Drew. Cet homme qui n’avait jamais quitté mon cœur depuis de nombreuses années. Il ignorait mon décès… Je me suis rendue chez lui et lui ait fait voir ma mort via son ordinateur… Il était mon dernier espoir. Et la lumière fit irruption alors qu’il me tendit cette main dont j’avais besoin. Il m’aimait toujours! La situation était pourtant difficile. Comment pouvait-il aimer une morte? On aurait dit que la souffrance ne me quitterait jamais et c’est exactement à ce moment que le désir de Wade de me ramener à la vie me revint. Et si je redevenais vivante. Les choses redeviendrait-elle comme avant ? Non, cela était une certitude, mais au moins, je retrouverais tout ce qui m’empêchait d’être heureuse en ce moment.

Mais mes espoirs s’envolèrent tout aussi rapidement qu’ils étaient venus. Londres se remplissaient d’échos inquiétants, on parlait de virus alors que tous les gens évoluant dans le monde paranormal savaient pertinemment qu’on récréait une chasse aux sorcières moderne. Pour leur sécurité, Wade et Casey devaient fuir. Les États-Unis étaient leur destination, mais je ne voulais pas partir, pas sans avoir vu Drew quitter l’Angleterre de mes propres yeux. Je retournai à son appartement, mais il n’y était pas, il ne restait plus grand chose, à l’exception de son ordinateur. Je lui laissai deux mots, rien que deux petits mots, mais ils restèrent affichés deux semaines sur cet écran alors que Wade partaient avec Casey et moi-même vers un endroit plus sécuritaires pour nous trois.


«Acron, Floride.»

Et me voilà donc dans cette petite ville qui nous protégent des dangers londoniens. Mais pourquoi s’éloigner du danger quand nous n’avons plus rien à perdre? J’ai l’impression d’écrire mes mémoires, parce que mon âme est mourante. Je me laisse dépérir assise à ma fenêtre, espérant voir Drew entrer dans cette petite ville… Pour qu’il me sauve encore. Sans lui, je suis perdue.»

L’écran de l’ordinateur s’éteignit brusquement. Rylee avait appuyé son front à la fenêtre glacée et laissait ses larmes couler. Elle se sentait comme une princesse enfermée dans un donjon, attendant l’arrivée de son prince charmant.

PERSONNALITE : Rylee était, de son vivant, une jeune femme joviale et débordante d’énergie. Maintenant qu’elle est morte, une vague de tristesse la berce continuellement. Elle semble errer sans but précis. Mais les apparences sont trompeuses… La belle est douce, la colère qui l’avait envahi suite à l’injustice de sa mort s’est totalement dissipée, il ne lui reste que l’amertume d’avoir eu une vie si courte. Elle tente de chercher un sens à sa mort, à sa forme de fantôme. Il ne lui suffit pas d'être une captive de son frère. Elle doit trouver une voix pour aider les autres, pour se sentir «vivante». Pour le moment, elle n’est que douleur sourde et mélancolie.

E
TES VOUS UN PERSONNAGE STABLE ? : Oui
V
OTRE PERSONNAGE EST IL UN POSTE VACANT ? : Oui, autrefois^^
A
VATAR CHOISI : Elisha Cuthbert
VOTRE PRESENTATION EST-ELLE TERMINEE ? : Oui


[[Un petit point sur vous]]



QUI VOUS A FAIT CONNAITRE LE FORUM ? : Un autre forum par ses partenaires
Q
UEL EST VOTRE PRENOM : Jess
V
OTRE AGE : Se-cret Razz
D
ES SUGGESTION POUR LE FORUM ? : C’est plutôt une demande pour mon propre intérêt. S’il était possible de refaire un prédéfini de Drew dans les perso vacant puisqu’il ne reviendra pas, j’apprécierai. Je suis prête à faire la fichette, si cela peut vous épargner du temps ! Merci d’avance !

P
OUR VOUS UN BON FORUM C'EST QUOI ? : Ghost, évidemment !
P
OUR VOUS UN BON PARTENAIRE RP C'EST QUOI ? : Des gens qui ne se prennent pas trop au sérieux et qui aiment faire des échanges savoureux et originaux.
V
OTRE NIVEAU RP : Plutôt fort, je crois.
V
OS FILMS D'HOREUR PREFERES : beaucoup top pour les énumérer. Entre autre 1408 et les classiques d’horreurs(qui ne font plus peurs) du genre, Frankenstein.


PARTIE A REMPLIR PAR UN ADMIN [en éditant]



  • COMPTE POINTS CREE ICI : [URL=*]LIEN[/URL]
  • LISTE DE VOS POUVOIRS EDITE []
  • AVATAR MIS A JOUR DANS LA LISTE []

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rylee Malone, l'histoire   Mer 21 Jan - 8:23

Jolie fiche ^^
Ca nous permet d'en savoir plus sur la douce morte, et c'est bien écrit !! cherry
Revenir en haut Aller en bas
Sydney J. Matthews

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1406
Age : 35
Emploi : Propriètaire Du Hunter
Date d'inscription : 15/01/2008

Je Vois Les Morts
Vos Liens:
Votre Groupe: Chasseurs
Les Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Rylee Malone, l'histoire   Mer 21 Jan - 14:07

Coucou Rylee, c'est vrai que c'est une jolie fiche, alors pour se qui est de ta demande de faire Drew, bien sur que tu le peux, et je prefererais effectivement que tu la fasse, non pas par fegnantise, juste pour que tu puisse y mettre tout les renseignement que tu souhaite car je dois avouer, avoir perdu le fil des histoires ces derniers temps, alors je vais créer le topic de proposition des pv et poste le là bas.

_________________
C'est par la séparation
qu'on évalue
la force
des liens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost.exprimetoi.net/presentations-des-personnages-f8/sap
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rylee Malone, l'histoire   Mer 21 Jan - 18:06

Merci du compliment, mesdemoiselles Razz J'aurais voulu faire plus long, mais j'ai des souci avec mon pc -_-''

Oh super! Je vais faire une fiche de ce pas et la poster! Merci encore!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rylee Malone, l'histoire   Mer 21 Jan - 20:52

Bon baahh ^^ encore une fiche brillante et vivante, Rylee :D !! Toutes mes félicitations, j'ai adoré !!!

Mille bises, miss !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rylee Malone, l'histoire   Mer 21 Jan - 21:12

Merci Valentine, t'es trop chou!

Pendant que tu es dans les environs, comparse ectoplasmique, que dirais-tu que l'on se retrouve un de ces quatres dans Acron... J'étais si triste de ne pas pouvoir finir notre topic au musée!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rylee Malone, l'histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rylee Malone, l'histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: ARCHIVES :: Archive Ancienne Version :: Présentations-
Sauter vers: