Ouvrez les yeux ... Ils sont parmis nous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un examen...mouvementé [Lia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un examen...mouvementé [Lia]   Lun 29 Déc - 12:51

Il était tôt. Très tôt. La dame de l'accueil vérifiait le programme et les rendez-vous de la journée. A cette heure, tous les pensionnaires dormaient encore. Tous ?

"Oh non...Zora."

La demoiselle était connue, dans l'hôpital, pour être la plus dynamique boule d'énergie de tous les temps. La femme posa l'agenda, leva la tête, et chercha la blondinette des yeux. Non. Aucun signe enfantin à l'horizon. Elle se rassit, soupira...

"BOUUUUUUH !!
-ZORA ! Je t'ai déjà dit : c'est mal de faire ça ! Tu vas finir par tuer quelqu'un !"

La jeune fille repartit en riant, se prit les pieds dans un banc, réussit à garder l'équilibre, mais le banc, lui, tomba. Elle gloussa, puis trottina jusqu'à l'accueil.

"On fait quoi aujourd'hui ? Hein ? Hein ? Hein ? On fait quoi ?"

La femme se prit une tempe entre deux doigts et entreprit de la masser.

"Zora, il y a des malades qui vont bientôt arriver. Des gens qui ont besoin d'examens, de médicaments, tu vois ?"

L'adolescente hocha vigoureusement la tête, et sauta sur le comptoir, balançant ses jambes dans le vide.

"Alors, j'attends avec toi ! Les gens ils viennent ici parce qu'ils ont mal, eux aussi ?"

La femme releva la tête. Zora n'avait jamais parlé de souffrance jusqu'ici.

"Tu as mal, toi ?
-J'sais pas. J'les aime juste pas."

Elle parlait bien entendu des morts qu'elle pouvait voir, et qui lui avaient en partie détruit l'esprit. La dame de l'accueil secoua la tête. Elle entendit sonner à l'entrée, ouvrit la grille, et attendit.

"Il y a quelqu'un qui arrive pour un rendez-v...Zora ?"

La blondinette avait déjà fuit à l'extérieur du hall, et courait dans l'allée vers la personne qui s'avançait. Elle sautilla sur quelques mètres, puis s'arrêta en face de la jeune femme.

"Bouh !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un examen...mouvementé [Lia]   Mer 14 Jan - 18:59

Lia était nerveuse. Encore une fois,c’était sa lèvre inférieure qui en faisait les frais… Elle n’avait de cesse de la mordiller. Dans le même temps, elle allait et venait sur l’allée recouverte
de gravillons. Les petites pierres roulaient sous ses pieds grinçant et crissant. Le bruit avait étrangement quelque chose de rassurant…. Comme un son qui raccrochait la jeune femme au monde réel.


En tout cas, loin du grand hôpital psychiatrique qui lui faisait face. Son aspect était plutôt réfrigérant. Un vieux bâtiment londonien dans toutes sa splendeur, tout en veilles briques et
dans les tonalités allant du gris au noir. Réjouissant…


Pourquoi était-elle là déjà ?! Ah oui ! Bilan psychiatrique. Non, Lia n’était pas folle ! Enfin…
Elle allait aujourd’hui en avoir la certitude. Tout du moins l’espérait-elle. Vraiment. Mais bon, elle craignait un peu la réaction du psychiatre qu’elle allait rencontrer.


Elle n’avait aucun mal à imaginer la scène :


« Bonjour, pourquoi souhaitez-vous un bilan psychiatrique, mademoiselle Mcfallen ?
- Hé bien, docteur, voyez-vous, je vois des gens qui n’existent pas, que je suis la seule
à voir…
- Ah très bien, nous avons une très jolie chambre dans l’est est de l’asile… »

Oui, bon, ça n’allait sans doute pas finir comme ça. On n’avait pas le droit de l’enfermer sans son accord. Non. … Si ?! Finirait-elle sa vie entre quatre murs capitonnés ?

Alors que ses pensées peu encourageantes se bousculaient dans son esprit, la jeune prêta à peine attention au bruit de pas sur le gravier venant dans sa direction. Elle ne put que supporter lorsqu’une jeune fille blonde s’arrêta pile sous nez et lui lança un tranquille :

« Bouh. »

Lia fit malgré elle un bond en arrière. Qu’est-ce que… ? Elle observa plus attentivement la personne qui lui faisait face. Mince, de taille moyenne, blonde, de jolis yeux… Un je ne sais
quoi dans la façon de se tenir qui lui faisait penser à une petite fille.



Pourtant, l’inconnue ressemblait bien plus à une adolescente qu’à une enfant. La jeune fille resta plantait devant elle, une moue curieuse sur le visage, attendant visiblement une
réaction quelconque. Lia hésita puis lança un timide :


« Euh… Bonjour… »

D’autres bruits de pas, de course en faite, se firent entendre dans l’allée. Cette fois-ci Lia les entendit distinctement aussi ne sursauta-t-elle pas lorsqu’une femme arriva, visiblement
un membre du personnel de l’hôpital psychiatrique. La femme posa une main sur sa hanche, visiblement essoufflé, puis interpella l’inconnue :


« Zora, tu n’as pas le droit de sortir de l’enceinte de l’hôpital, le docteur Williams te l’as déjà
dit !
* elle inspira un grand coup, comme si elle allait s’étouffer* Et ne saute pas sur les gens en criant, « bouh ! », c’est dangereux !!!!!!!!!! * elle se tourna vers Lia * Excusez-moi, mademoiselle, les patients sont dans leurs chambres normalement… Mais Zora est un peu… Enfin bref… Vous avez rendez-vous ?! »


Lia, que la présence de la jeune fille, Zora donc, avait un détendue, sentie le stress, revenir brusquement. Prise d’une brusque envie de partir en courant, elle ne put répondre, tétanisée
par un début de crise d’angoisse….

HJ Désolée pour le temps de réponse, petit souci de connexion Internet!
J'aime pas les serveurs sont michants...alien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un examen...mouvementé [Lia]   Mer 14 Jan - 20:08

Zora, un sourire radieux aux lèvres, regardait la jeune femme, attendant une réaction quelconque. Elle avait sursauté lorsque la demoiselle avait reculé, surprise. Zora se balança d'un pied sur l'autre, et sourit, en voyant que la jeune femme aux longs cheveux couleur d'ébène, ne lui en voulait visiblement pas. Elle était subjuguée par les yeux gris, très clairs, de la jeune femme, qui la faisait penser à des nuages, à la liberté qu'elle n'avait pas. La jeune femme lui répondit un salut pas très assuré mais qui ravit pourtant l'adolescente. Toutefois, ce ravissement fut de courte durée, car, déjà :

« Zora, tu n’as pas le droit de sortir de l’enceinte de l’hôpital, le docteur Williams te l’as déjà
dit !
* elle inspira un grand coup, comme si elle allait s’étouffer* Et ne saute pas sur les gens en criant, « bouh ! », c’est dangereux !!!!!!!!!! * elle se tourna vers Lia * Excusez-moi, mademoiselle, les patients sont dans leurs chambres normalement… Mais Zora est un peu… Enfin bref… Vous avez rendez-vous ?! »


Zora fronça les sourcils. Comment ça elle était "un peu enfin bref" ? Elle tira la langue à la secrétaire. Au moins, celle-ci avait pu courir, et visiblement, elle ne faisait pas ça souvent, vu comme elle était essoufflée. Ca ne pouvait que lui faire du bien ! Elle remarqua toutefois la tension soudaine de la jeune femme. La secrétaire secoua la tête, d'un air désespéré à propos de Zora, et sourit à la jolie nerveuse

"Si vous voulez bien vous installer dans la salle d'attente, je vérifierai que votre nom est sur la liste des rendez-vous, d'accord ?"

Elle lui indiqua une pièce avec des sièges, et se dirigea vers son comptoir. Zora, elle, ne quittait pas la jeune femme. Elle pencha légèrement la tête et eut un sourire.

"T'as peur ? Tu viens pour quoi ? Tu viens, on va dans la salle d'attente ?! Et t'as rendez-vous avec qui ?"

Elle était toujours aussi énergique, du matin au soir, avec quelques baisses de tension parfois dans l'après-midi, mais là, pour le ocup, elle pétait le feu ! Et elle était ravie de voir des gens nouveaux, ça lui permettait de se sentir un peu dépaysée. Elle souriait à la jeune femme, à qui elle trouvait pleins de qualités, et espérait qu'elle allait aller mieux. Naïve enfant, elle ne pouvait pas s'imaginer que la "maladie" de Lia ne partirait sans doute jamais, et qu'en plus, elles partageaient cette "maladie". Voir les fantômes, c'est pas super cool, mais les dégâts que ces visions infligent à l'individu sont très différents. Zora avait déjà vu des gens chez qui les angoisses partaient quasiment immédiatement, alors que chez elle, ça avait tout détruit.


EDIT HJ : pas de problème ^^, je comprends et compatis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un examen...mouvementé [Lia]   Lun 9 Fév - 18:45

Lia se força à inspirer et expirer lentement , calmement pour chasser sa crise d'angoisse. Elle écoutait l'infirmière lui parlait sans vraiment l'entendre.

Non, non!! Pas une crise, pas maintenant!!! Surtout pas dans un hôpital psychiatrique!!! Elle arriva à retrouver un semblant de calme au bout de quelques minutes.

Elle posa alors son regard sur Zora, petit rayon de soleil dans ce lieu sinistre. Tout dans la frimousse et l'attitude de l'adolescente attirée la jeune chanteuse comme un aimant. Elle avait toujours aimée les enfants, se retournant sur les poussettes dans la rue, adressant des sourires aux petits bouts qui se promenaient avec leurs parents...


A présent parfaitement apaisée par la présence de Zora et par des pensées un peu plus encourageantes, Lia assimila ce que venait de lui dire l'infirmière de garde :


"Si vous voulez bien vous installer dans la salle d'attente, je vérifierai que votre nom est sur la liste des rendez-vous, d'accord ?"

Euh.... Salle d'attente. La salle d'attente, d'accord. Elle jeta un coup d'œil ,son petit guide sur les talons, sautillant allègrement, dans la petite pièce.

Des chaises en plastique inconfortablement déjà au regard. Des tableaux composés de tâches d'encre aux formes incongrues. Une table basse recouverte de magasine au titre du genre « Ma vie... en mieux!! ». Bref... Une salle d'attente banal. Mais dans un hôpital psychiatrique.

Lia secoua vivement la tête pour chasser ses idées noires et se focalisa à nouveau sur le monde réel.


"T'as peur ? Tu viens pour quoi ? Tu viens, on va dans la salle d'attente ?! Et t'as rendez-vous avec qui ?"


Elle plongea son regard dans les yeux bleus de Zora et ne put retenir un léger sourire. « T'as peur? ». Oui, elle avait peur et la jeune fille l'avait parfaitement compris. Et contrairement aux autres, au monde « adulte », elle ne s'embarrassait pas de faux semblant.

Elle était si naturelle. L'espace d'un instant, la chanteuse l'envia. Elle aurait aimée, elle aussi, avoir conservé une part de cette innocence, de cette fraîcheur. Ne pas avoir à supporter le poids du passée...

Mais en même temps... Zora avait-elle connue autres choses que les murs de cet hôpital dans sa vie? Et si c'était le cas, s'en rappelait-elle? Elle poussa un petit sourire. Le monde était injuste.

Elle répondit d'une voix douce, un peu basse, prenant inconsciemment le ton qu'elle adoptait pour bercer les enfants qu'elle gardait lors du babysitting :


Oui, j'ai peur Zora... Pour tout avouer, je n'aime pas les hôpitaux.... * ses grands yeux gris se voilèrent de tristesse l'espace d'un instant puis elle poursuivit d'un ton un plus guilleret, quoi qu'un rien forcé * Je viens passé un examen avec le docteur Williams.... Tu le connais, non? * elle ne put s'empêcher d'ajouter* Il est gentil? *elle rougit un peu, gênée elle ne savait pourquoi et poursuivit* Je veux bien aller dans la salle d'attente * son sourire s'élargit, illuminant son visage lorsqu'elle ajouta * Tu veux bien y rester avec moi, Zora?

Elle espérait vivement que la jeune fille allait lui dire oui. Elle sentait réellement mal à l'aise et déprimée dans ce lieu.... C'était la même sensation qui l'envahissait quand parfois, elle avait ses « délires ». Quand elle parlait à ses gens qui n'existaient pas....


HJ : un fantôme peut-il se balader dans la salle d'attente?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un examen...mouvementé [Lia]   Mar 17 Fév - 20:09

La petite Zora voyait bien que quelque chose tracassait la jeune femme. Elle n'aimait pas ça. La nervosité n'aurait pas du avoir lieu chez Lia. Elle ne méritait pas cela. L'enfantine demoiselle sourit, et mena Lia jusqu'à la salle d'attente. En voyant les immondes tableaux auxquels elle était tant habituée, elle soupira. Les médecins n'avaient vraiment aucun goût ! Même elle, elle faisait mieux ! Cela dit, Zora avait toujours été très douée en dessin et en musique, il fallait bien qu'elle le soit en quelque chose. Ici, elle passait le plus clair de son temps à dessiner, à représenter les "clients" de l'hôpital. Elle s'assit en tailleur sur l'une de ces chaises inconfortables, et regarda Lia avec curiosité. Celle-ci avait une voix douce, rassurante. Elle ne décelait pas de la pitié, ni de moquerie, plutôt une sorte de tendresse amicale. Zora aimait bien cette voix, elle la mettait en confiance. Lorsque la jeune femme lui aovua qu'elle avait peur, Zora secoua la tête, et bondit vers elle, la tirant doucement vers la salle d'attente tout en parlant rapidement.

Il faut pas ! Il faut pas ! Cet hôpital il est pas méchant, personne veut de mal, ici.
Oui, oui, oui ! Le docteur Williams il est gentil ! Il me dit même rien quand je lui dis "bouh", il m'offre des carnets. Et puis...C'est l'un des seuls qui essayent vraiment de comprendre mon problème.
Oui,oui, moi je reste avec toi jusqu'à ce que le docteur il vienne te chercher !

Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu d'amis à proprement parler. A vrai dire, elle avait bien rencontré deux, trois personnes, ici, à l'hôpital, mais tous cherchaient à lui faire comprendre qu'elle ne voyait rien. Bon, il y avait bien ces quelques médecins qui la regardaient avec un sourire moqueur lorsqu'elle leur faisait "bouh", mais on ne pouvait pas les appeler des amis. Depuis son arrivée ici, son seul ami était une peluche d'une petite souris violette qu'une vieille dame attendrie lui avait offert, à ses dix ou onze ans. La jeune fille s'ennuyait souvent à mourir ici, et elle n'était même pas protégée des fantômes. Le monde était vraiment mal fichu...
Toujours est-il que Zora appréciait Lia et espérait que la demoiselle irait bien et qu'on ne l'obligerait pas à rester là. Elle ne savait bien sûr pas que la jeune femme avait le même "don" qu'elle. Mais, elle, elle était surtout restée à l'hôpital parce qu'à l'époque, elle était mineure. Bref. Elle regarda Lia avec un sourire joyeux, qui s'atténua peu à peu qu'elle parla.

Les gens ils veulent pas comprendre. Ils disent que ce que je vois n'est pas vrai. Qu'ça existe pas. Mais je sais. Je sais...

Sa voix était devenue un peu plus basse, un peu plus triste. On avait tant tenté de lui faire comprendre qu'elle ne voyait rien, qu'elle ne DEVAIT rien voir, on avait tant essayé de lui pourrir l'esprit, alors qu'elle SAVAIT, elle avait la vérité. Les morts n'étaient pas morts. Ils étaient des esprits qui flottaient parmi nous, et qui cassaient les pieds de quelques rares vivants capables de les voir. Zora n'aimait pas les vivants. Ils refusaient de la comprendre. Ils refusaient de voir. Elle n'aimait pas les morts non plus. Ils refusaient de la laisser en paix.
Il y a des légendes qui racontent que seuls les enfants seraient capables de voir certaines choses, Zora ne savait pas si c'était exact et si c'était cela son problème, ou si, tout simplement, il fallait avoir une certaine ouverture d'esprit pour avoir la possibilité de croiser le regard de l'un de ces esprits. Elle ne savait pas pourquoi elle les voyait, alors que d'autres ne les voyait pas. Elle aurait aimé savoir. Cela lui aurait permis de savoir si elle était vraiment folle ou pas.
Lorsqu'elle était plus petite, elle était surdouée en tout, puis, avec le temps, elle avait tenté de réduire cette anormalité, si bien qu'aujourd'hui, elle avait développé une mémoire anormalement grande, et qu'elle se souvenait de sa plus tendre enfance. Mais, bien sûr, elle ne pouvait pas se souvenir de l'accident qui avait failli la tuer. Elle ne savait même pas qu'elle avait frôlé la mort à sa naissance. Son oncle étant mort et son père porté disparu, elle n'avait aucun moyen de l'apprendre.
La demoiselle regardait Lia avec une curiosité non dissimulée.

Quand ton examen sera fini, et que tu seras repartie...Tu reviendras me voir, hein ? Dis, dis ? Tu reviendras, un jour ?

Sa solitude détruisait de plus en plus l'esprit abîmé et torturé de la jeune fille. Elle avait besoin d'une amitié qu'elle n'avait jamais pu avoir. Elle savait qu'elle ne partirait pas d'ici sans un tuteur. Mais où trouverait-elle un tuteur, hein ? Certainement pas dans le parc de l'asile...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un examen...mouvementé [Lia]   Mar 24 Fév - 23:21

Lia se laissa doucement entraîner par Zora, inconsciemment bercée et
rassurée par sa voix de petite fille. Elles s'assirent toutes deux sur
une mauvaise chaise en plastique, était-ce pour que les rares visiteurs
ne reviennent jamais dans ces lieux ? L'esprit de la jeune chanteuse
déviait complètement, paniqué par l'idée de cette visite
psychiatrique...

Mais c'était elle qui l'avait voulu, non?!
C'était elle qui avait pris le rendez-vous, alors il fallait qu'elle
prenne ses responsabilités, bon sang ! Elle serra le poing et se fut
encore une fois la petite voix de Zora qui la ramena sur Terre :


Il
faut pas ! Il faut pas ! Cet hôpital il est pas méchant, personne veut
de mal, ici. Oui, oui, oui ! Le docteur Williams il est gentil ! Il me
dit même rien quand je lui dis "bouh", il m'offre des carnets. Et
puis...C'est l'un des seuls qui essayent vraiment de comprendre mon
problème. Oui,oui, moi je reste avec toi jusqu'à ce que le docteur il
vienne te chercher !



Ces simple mot
l'apaisèrent instantanément. Venant de la jeune fille, elle savait que
c'était la vérité. Sans vraiment y penser, Lia tendit la main et se mit
à à caresser doucement les cheveux blonds de Zora. Lia était quelqu'un
de très farouche lorsqu'elle ne connaissait pas les gens mais une fois
mise en confiance, elle devenait très tactile, avide de caresse et de
contact. Son oncle l'avait d'ailleurs surnommés le « chat sauvage ».
Lia sourit à ce souvenir. La première fois qu'il l'avait appelé comme
ça, elle avait dix ans et l'avait très mal pris. Puis, elle avait de ce
surnom une sorte d'emblème..

Revenant au présent, la jeune femme répondit d'une voix douce à Zora :


Merci beaucoup Zora, c'est très gentil de rester avec moi jusqu'à ce que le docteur Williams arrive...* il réfléchit un
instant à ce que venait de lui dire la jeune fille * Il t'offre des carnets, tu dessines?



Songeuse,
Lia se dit qu'elle aimerait beaucoup voir un des dessins de la jeune
fille. Il valait sans doute beaucoup plus que ces tableaux abstraits
accrochés au mur. Des tâches d'encre, non franchement, la chanteuse se
doutait qu'elle devait avoir un sens psychologique quelconque, mais
elle était plutôt du genre à aimer les choses avec du sens, un
histoire.... Peut-être était-elle un peu vieux jeu? Mais elle doutait
sincèrement que quelqu'un puisse aimer ce genre de truc!


Les gens ils veulent pas comprendre. Ils disent que ce que je vois n'est pas vrai. Qu'ça existe pas. Mais je sais. Je sais...


Lia
se figea, sa main se crispant légèrement dans les cheveux de Zora. « Ce
que je vois n'est pas vrai. » Elle posa son regard gris sur la jeune
fille parcourut par un frisson. Elle aussi voyait des choses qui
n'existait pas ? Dans ce cas, elle... La jeune femme sentit un frisson
glacé la parcourir des pieds à la tête. Quelque chose en elle lui
hurlait que ce n'était pas juste, lui criait qu'elle et Zora était
semblable. La main de Lia reprit sa caresse dans les cheveux blonds.
Comme un lien étrange, elle sentait que quelque chose en elle et en
Zora était du même ressort... Encore une de ses fichues intuitions
bizarre!!!! Elle poussa un petit soupir de désespoir. Baaahhh.... Qui
vivra verra! Elle avait déjà un examen psychiatrique à
affronter!


Quand ton examen sera fini, et que tu seras repartie...Tu reviendras me voir, hein ? Dis, dis ? Tu reviendras, un jour ?


La jeune femme sentit l'inquiétude dans la voix de Zora et frissonna de nouveau. Combien de gens étaient passée
ici
sans la voir? Ou s'en même songer à sa solitude? Elle regarda de
nouveau autour d'elle. Comment grandir en se sentant en sécurité dans
un endroit pareil? Comment se sentir aimé ici? Tout était si froid !!!!
Et la jeune fille
n'avait peut-être connu que cet endroit de toute sa vie... Lia regarda de nouveau Zora et répondit d'une voix douce :


Oui,
je reviendrais te voir, Zora... * elle lui sourit gentiment * Ça te
ferait plaisir que je vienne ? Réellement ? On pourrait devenir amies
tu sais...


Elle sourit avec douceur, songeant qu'il
ne serait pas trop difficile pour elle de revenir voir la jeune fille.
Après tout, elle n'avait pas un emploi du temps de ministre et pouvait
se permettre une visite à l'hôpital de temps en temps. Fallait-il une
autorisation spéciale si elle n'était pas de la famille ? Elle le demanderait au docteur Williams, tiens! Et si Zora aimait
vraiment le dessin, elle pourrait peut-être lui acheter un ou deux carnets à croquis... Ou une palette à dessin! Ce
n'était peut-être pas dans un hôpital psychiatrique qu'on avait le meilleur matériel pour exprimer son art!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un examen...mouvementé [Lia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un examen...mouvementé [Lia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen de Potions
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» Un blogueur mis en examen
» Soutien examen
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost :: ARCHIVES :: Archive Ancienne Version :: Saison 4-
Sauter vers: